Sportive et électrique, c’est devenu la norme. Mais Audi a habillé son dernier concept, la PB18 e-tron, d’une originale carrosserie de break de chasse. Quelle bonne idée !

La fameuse Car Week de Monterey et le concours d’élégance de Pebble Beach sont devenus en très peu de temps le rendez-vous incontournable de la rentrée automobile et de la fin des vacances. Audi en profite pour présenter son nouveau concept futuriste : la PB18 e-tron

“PB” pour Pebble Beach et 18 pour un rappel aux victoires mancelles des R18 du championnat WEC.

Loin de la carrosserie habituelle d’une sportive comme la R8, Audi innove en proposant un coupé de chasse plutôt original sur ce segment. Pas réellement élégante, elle cherche avant tout l’efficacité sur piste avec des solutions aérodynamiques radicales : larges extracteurs d’air, aileron arrière mobile et imposant diffuseur arrière.

Sous le capot, et comme c’est devenu la règle, nous retrouvons une motorisation totalement électrique. Trois moteurs développent une puissance maximale de 775 ch et couple de 830 Nm. La PB18 est dotée d’une transmission intégrale et dispose d’un système de Torque Vectoring sur les roues arrières. Les suspensions à basculeurs sont quand à elles directement tirées de la R18. Audi annonce un 0 à 100 km/h effectué en 2 secondes. Violent !

La PB18 va innover sur deux points particuliers. Tout d’abord les batteries dites “à l’état solide”. Technologie d’avenir, elle va remplacer l’électrolyte liquide présent dans les batteries traditionnelles par un matériau conducteur à l’état solide (justement), comme un polymère ou une céramique spécifique. Les gains sont multiples : plus légère, recharge plus rapide, durée de vie allongée, moins de risques d’explosion. C’est clairement une avancée, sur laquelle travaillent beaucoup d’industriels actuellement (dont James Dyson). L’arrivée en série n’est hélas pas pour tout de suite.

Second point, plus anecdotique : l’habitacle est configurable suivant les besoins. Il peut passer d’une configuration classique deux places à une position de monoplace, siège conducteur et bloc d’instrumentation au centre. Elle ne néglige pas non plus les petits aspects pratiques avec un vrai coffre de 470 litres.

Nous avons hélas très peu de chances de la retrouver telle quelle sur nos routes, mais certains détails pourraient faire leur chemin sur les prochaines Audi, dont le style est indiscutablement en train d’évoluer.

Crédits photo : Audi