La Porsche 993 ultime c’est elle ! Mais celle ci a un truc en plus : elle est totalement neuve et construite à la main.

Les tendances lourdes du moment sont indéniablement  le “restomod’ et les “continuations”. Pas une semaine sans que des annonces soient faites par tel ou tel constructeur ou artisan. Alors, entre une Jaguar E-Type électrique et une Lancia Delta S4 3 portes, c’est au tour de Porsche de plonger dans le bain pour la première fois. Son oeuvre : une 911 Typ 993. Mais pas n’importe laquelle et, surtout, pas n’importe comment.

Désignée unanimement comme la meilleure 911 de tous les temps par un jury composé uniquement de moi même, la 993 était indéniablement la cible de prédilection pour lancer un projet de reconstruction. Pour parvenir à ses fins, Porsche est parti d’une caisse d’origine de 993 Turbo, patiemment nettoyée, traitée contre la corrosion et peinte en Golden Yellow Metallic, couleur que l’on retrouve sur la série limitée 911 Turbo S Exclusive. Des détails sont quant à eux peints en noir : rétroviseurs, poignées de portes, jantes (aïe, mauvaise idée). Elle dispose des petites entrées d’air sur les ailes arrières, disponibles à l’époque sur les modèles Turbo S, ou en option sur les Turbo (le code option m’échappe sur le moment, amis porschistes, si vous lisez ces lignes…).

Le châssis est quant à lui tout neuf. Mais Porsche a poussé le soucis du détail à poursuivre la numérotation des châssis de 993 là où elle s’était arrêtée. Le moteur est lui aussi neuf. Il a été assemblé entièrement à la main par les équipes de Porsche, en prélevant les pièces détachées dans le stock du constructeur. Il s’agit naturellement d’un 6 cylindres à plat de 3,6 l dans sa définition Turbo S de 450 ch. La voiture est équipée d’une transmission intégrale et d’une boîte manuelle à 6 rapports (ouf, pas de Tiptronic !). Le moteur et tous les éléments mécaniques sont strictement identiques aux spécifications Turbo S d’époque.

L’habitacle est lui aussi conforme, en dehors des détails de finition. Intégralement noir, les surpiqûres et autres détails sont jaunes, en contrepoint idéal à l’extérieur. La finition semble parfaite, et c’est bien la moindre des choses au bout de presque 18 mois de construction. Deux concessions à la modernité : quelques panneaux de carbone font leur apparition, de manière discrète, et l’autoradio semble plus moderne, incluant peut être un système GPS.

La démarche de Porsche avec Project Gold se rapproche du principe d’une continuation. Quasiment aucune modification par rapport au modèle d’origine, et une allure totalement préservée (à part le choix de coloris dont on peut discuter autour d’un bon verre si vous voulez). Elle est a priori destinée à rester un exemplaire unique, créé spécialement pour les 70 ans de la marque afin de montrer son savoir faire. Cette 993 fera ses premiers tours de roue publics à Laguna Seca le 27 septembre avant d’être vendue par RM Sotheby’s à Atlanta le 27 octobre. Les fonds récoltés seront versés à la Fondation Ferry Porsche (dédiée à l’éducation et à la jeunesse). Pas d’estimation du prix de vente à ce jour, mais 1 M$ me semble parfaitement crédible. Oui, pour une 993 Turbo S neuve… Ah, petit détail : la voiture ne sera pas homologuée pour un usage routier. Prévoyez un grand jardin ou un petit circuit… Quant au sujet des continuations et de ses aspects moraux et sociétaux, mon estimé collègue Pierre a rédigé un article de référence à lire ici pour élever le débat. Et l’histoire de la 993, c’est par là. Et si enfin vous vous demandez si Porsche va poursuivre dans cette veine, aucune information officielle n’a été donnée. Un indice : la mention “Classic Series” dans l’habitacle ?

Crédits photo : Porsche