Voici donc la nouvelle déclinaison de la citadine du Lion, portant le doux nom de 208 GTi 30th, en hommage au 30ème anniversaire de son illustre ainée, la 205 GTi. Un look évocateur et une mécanique revue pour l’occasion font de cette édition la plus radicale des 208.

On s’attendait à une 208 R, ça sera finalement 208 30th, histoire de rappeler qu’il y a 30 ans la saga des bombinettes Peugeot démarrait avec la 205 GTi. Certains avaient reproché à la 208 GTi d’être trop sage, cette version entend bien corriger le tir en proposant plus de caractère, que ce soit mécaniquement ou esthétiquement.

Question design justement, pas de gros changement par rapport à la GTi classique (dommage…), mais les quelques modifications apportées se remarquent tout de même assez pour les différencier, à commencer par la peinture très surprenante ! La 208 GTi 30th inaugure en effet le passage en série de la teinte bi-tons déjà vue sur le concept 308 R, avec toutefois une petite nuance puisqu’ici c’est l’avant qui se pare de noir et l’arrière de rouge contrairement à sa grande sœur de salon. Chacun pourra se faire son avis sur la question, mais on ne pourra pas reprocher à Peugeot d’avoir osé ce traitement inédit de la teinte extérieure ! Le noir est dit « texturé » tandis que la partie arrière rouge est vernie. Mais pas de panique, deux autres couleurs plus classiques sont également de la partie (blanc nacré et rouge Ruby) pour ceux qui trouveraient cette teinte bicolore un peu trop extrême.

Peugeot-208-GTi-30th-1

De nouvelles jantes de 18 pouces font également leur apparition, les roues passent au noir, les étriers de freins au rouge et les deux canules d’échappement sont désormais rondes. Les éléments chromés de la calandre ou du contour des vitres de la 208 GTi passent eux aussi au noir mat. Pas d’images de l’intérieur pour l’instant mais le communiqué de presse précise que les éléments en dégradé rouge/noir de la 208 GTi classique passent dans cette version 30th au noir laqué ; des sièges baquets spécifiques badgés Peugeot Sport font aussi leur apparition, garnis d’alcantara et de TEP noir ainsi que de surpiqures rouges.

Peugeot Sport s’est en effet chargé du développement de la partie mécanique. Le moteur passe à 208ch et 300 Nm (+8ch et +25Nm), et la puissance sera désormais transmise aux roues via un différentiel à glissement limité Torsen, comme sur le RCZ-R. L’étagement de la boite de vitesse à 6 rapports, la calibration de l’ESP, les liaisons au sol revues et élargies (+22 mm à l’Av et +16 mm à l’Ar), le système de freinage et la direction ont été retravaillés et optimisés pour offrir plus de sensations au volant ainsi qu’un supplément d’âme qui pouvait manquer à la 208 GTi.

Peugeot-208-GTi-30th-2

Une nouvelle monte pneumatique fait également partie du lot des améliorations puisque la 208 GTi 30th est chaussée en Michelin Pilot Super Sport (205/40 ZR 18), montés sur des jantes un demi pouce plus larges que sur la GTi.

Pour les performances, le 0 à 100 km/h est réalisé en 6.5 secondes et le 1000 m départ arrêté en 26.5 sec, soit respectivement 0.3 et 0.5 secondes de mieux que la GTi « normale ».

L’auto sera présentée en France au prochaine Mondial de l’Auto à Paris en Octobre et sera commercialisée dans la foulée au mois de Novembre. Monsieur Peugeot, on a hâte de l’essayer !

Via Peugeot.