A l’heure où la crise ukrainienne mine les relations de toutes sortes entre l’Union Européenne et la Russie, les affaires continuent au delà de toute considération politique. C’est notamment le cas du manufacturier italien Pirelli qui vient de signer ce samedi un accord avec le puissant groupe pétrolier et gazier Rosneft lors du forum économique international de Saint-Petersbourg.

le russe Rosneft entre chez Pirelli

Cet accord en négociation depuis plusieurs mois entre les différentes parties prévoit l’arrivée de Rosneft dans le capital de Pirelli dans le cadre d’un nouveau consortium financier qui est composé des banques Unicredit et Intesa SanPaolo et du fonds Clessidra. L’accord prévoit que le groupe russe Rosneft achète 50.00% de cette nouvelle entité qui détiendra 26.19% des actions de Pirelli. L’accord signé entre le PDG de Pirelli, Marco Tronchetti Provera et celui de Rosneft est basé sur un prix d’achat de 12€ pour une action de Pirelli.

Outre une prise de participation, cet accord entre les deux entreprises prévoit une collaboration pour la la production de caoutchouc synthétique à Nakhodka en Russie et plusieurs actions communes pour le marketing et la distribution de pneumatiques en Russie. 

Ce nouveau partenariat fait suite au développement de la co-entreprise Pirelli Tyre Russia, fondée avec le russe Rostech. L’hiver dernier, les deux partenaires avaient lancé dans l’usine de pneus de Voronej une deuxième chaîne de production destinée à la fabrication de pneumatiques hiver et 4×4 de dernière génération.
Pirelli va d’ailleurs investir 100 millions d’euros en 2014 dans cette usine pour la moderniser et la rendre plus performante. Ainsi la production va passer d’un peu plus de deux millions d’unités par an à quatre millions dès cette fin d’année.  

Via AP, RiaNovosti, Pirelli.