Secma, le petit constructeur automobile implanté dans le Nord à Aniche est toujours bien vivant et profite de ses ventes de F16, Fun’Extrem, F440, FunQuad et du petit VU Fun Lander pour discrètement prospérer et faire évoluer ses produits.

Logo Secma

Vous connaissez probablement tous la Secma F16, le mini roadster nordiste propulsé par l’inusable moteur Renault L4 1.6 L 16V 105 ch. L’engin est sympathique, performant du fait de sa petite taille et de son poids limité (~560 kg) et presqu’accessible puisque vendu un peu plus de 17.000€.
Le concept plait; ainsi les acheteurs et les amateurs ont répondu présent et ont acheté plusieurs centaines d’exemplaires du mini roadster à l’esprit joueur. Mais surement à force de sessions de roulage, de sessions pistardes ou de track days, les « effezeisistes »en demandent plus au constructeur d’Aniche.

Aussi il semble que Secma travaille actuellement au développement d’une version plus pêchue et restylée de son roadster F16. Il y a moins de deux semaines lors d’une sortie Club sur le circuit de Clastres, le construteur nordiste dévoilait une nouvelle  version de son auto, la F16 Turbo.

Pour le coup, exit le moteur 1.6 L atmo Renault et ses 105 ch, place à un moteur plus puissant, le L4 1.6 L THP qui fait les beaux jours des sportives et hélas du haut de gamme des voitures du groupe PSA. Selon les infos disponibles, ce serait la grosse version qui serait en test et en développement actuellement dans une F16 à l’empattement allongé, à l’apparence remaniée mais à la face avant quelque peu disgracieuse. On a l’impression que chez Secma, on a pris le ferry, traversé la Manche et on a été chercher l’inspiration chez les vieilles anglaises des années 60 au design tellement… anglais !

Chez Secma, on semble avoir entendu les nombreuses critiques et remarques des clients et on fait savoir que l’avant sera revu et dessiné pour plus d’élégance et de de sportivité. Selon les élements recueillis, il semble que cette future « F16 Turbo » profite du 1.6 L THP dans sa version 200 ch ce qui laisse présager de forts belles performances pour ce roadster dont le poids devrait avoisiner les 600 kg.

On notera aussi que les combiné porte instrument quitte le haut de la console centrale pour se retrouver de nouveau derrière le volant de cette version vitaminée. Enfin, sachez que le grand Henri Pescarolo a été surpris à bord de cette future Secma sportive lors de sessions d’essai et de développement ce qui laisse augurer de bonne chose pour cette petite sportive à la française.

Secma F16.9

 

A suivre.

Crédits photos : Autohaus