Après avoir commis l’irréparable pour les puristes et retiré le flat-6 de la 718 Boxster, Porsche annonce la nouvelle version du Cayman, qui reprend en toute logique les nouveautés introduites par le roadster il y a quelques mois.

Porsche 718 Cayman 1

À l’image du Boxster (qu’Ancelin vous avait présenté ici), le Cayman se dote comme vous l’avez remarqué de l’appellation 718, qui fait référence à l’une des voitures de courses du constructeur qui embarquait… un quatre cylindres, une façon de nous rappeler qu’ils savent aussi en faire et rassurer ceux qui crient au blasphème. Laissant donc désormais le flat-6 à la 911, Porsche aligne ses modèles et fait donc plus que jamais du Cayman un Boxster Coupé.

Porsche 718 Cayman 7

Au niveau esthétique, déjà, le 718 Cayman reprend les profondes évolutions opérées sur le cabriolet avec un museau plus agressif et des optiques plus travaillées, même topo à l’arrière avec l’arrivée du bandeau noir en guise de feu-stop entre les deux feux assombris ainsi que dans l’habitacle, qui se modernise en présentation et en dotation. Cette dernière reste toujours aussi… personnalisable, avec une ribambelle d’options au catalogue.

Porsche 718 Cayman 4

Porsche 718 Cayman 5

Porsche 718 Cayman Intérieur

Là où l’évolution est intéressante, c’est bien entendu sous le capot avec la même mécanique que sur le Boxster. Pour le lancement, deux versions seront disponibles sur le 718 Cayman : le « classique », qui embarquera un flat-4 2.0 L turbo de 300 ch et 380 Nm de couple dès 1950 tr./min., et le Cayman S, doté d’un 2.5 L de 350 ch (420 Nm de couple dès 1900 tr./min.).

Ces deux motorisations, suralimentées, seront ainsi plus performantes que le flat-6 de la précédente génération avec des gains de couple respectifs de 90 Nm et 50 Nm et, grâce à la boîte PDK et le pack Sport Chrono, des 0 à 100 km/h abattus en 4,7 et 4,2 secondes, soit 7 et 5 dixièmes de seconde d’amélioration. Quant aux vitesses max., elles s’envolent avec 275 km/h pour le modèle classique et 285 km/h pour le Cayman S pendant que les consommations (oui, il faut en parler !) reculent elles, sur le papier, de 15 %. Point de version GTS ou GT4 pour le moment, si jamais votre chéquier vous démangeait…

Porsche 718 Cayman 2

Porsche 718 Cayman 3

Afin d’accompagner cette hausse de performance, Porsche a doté son 718 Cayman « classique » des artifices de l’ancien Cayman S, à coup de roues arrières plus larges (+ 0,5″), de ressorts plus fermes et de barres stabilisatrices, d’une direction revue ainsi que de freins plus performants. Le châssis sport PASM est également disponible en option afin de surbaisser de 20 mm le 718 Cayman S. Une attention toute particulière a été portée à la sonorité de l’échappement, pour ne pas que le 718 Cayman ait les vocalises d’une 308 GTI et que les nostalgiques du mélodieux flat-6 logé derrière les tympans ne le boycottent pas…

Porsche 718 Cayman 6

Auparavant plus cher que le Boxster car plus performant, le Cayman devient le modèle le plus « accessible » du constructeur puisque proposé à sortie en septembre prochain à environ 2000 euros de moins que le 718 Boxster, soit 53 960 euros pour la version classique et 66 710 euros pour le S.

Photos : Porsche.