porsche bs 1

Le Cayman GT4 vous plaît énormément mais l’idée de vous priver de la conduite cheveux au vent vous rebute ? Ça tombe bien : Porsche dévoile aujourd’hui le Boxster Spyder à l’occasion du salon de New York.

Si son physique, qui emprunte notamment les boucliers avant et arrière du Cayman GT4, ne se montre pas beaucoup plus démonstratif que celui du Boxster GTS, sa mécanique s’annonce en revanche autrement vigoureuse. À l’instar du Cayman GT4, exit le flat-6 3.4 et place au 3.8 de la Carrera S, limité ici à 375 ch. Comme sur le coupé, la boîte manuelle à 6 rapports est imposée. Les performances font naturellement un bond en avant par rapport au Boxster GTS, qui accuse 45 ch de moins. Le Spyder effectue ainsi le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes, soit une demi-seconde de mieux que la version manuelle du GTS. Côté vitesse maxi, le premier peut se targuer d’atteindre les 290 km/h contre 281 km/h pour le second. Notons que le Cayman GT4, qui dispose quant à lui de 385 ch, n’est pas très loin avec respectivement 4,4 secondes et 295 km/h.

porsche bs 2

Pour profiter de telles performances, les propriétaires de Boxster Spyder devront tout de même faire quelques concessions au niveau du confort. Porsche précise en effet que le roadster est dépourvu de radio et de climatisation, deux éléments qui seront néanmoins proposés gratuitement au catalogue des options. Par ailleurs, la cinématique de la capote devient « partiellement manuelle ».

porsche bs 3

Les trains roulants sont également revus mais s’annoncent moins radicaux que sur le Cayman GT4. Alors que ce dernier profite d’une garde au sol rabaissée de 30 mm par rapport au modèle standard, le Boxster Spyder ne descend que de 20 mm. En outre, le système de freinage est repris à la 911 Carrera (330 mm à l’avant comme à l’arrière, contre 330 mm à l’avant et 299 mm à l’arrière pour le Boxster GTS). On est donc loin des freins de la 911 GT3 (380 mm à l’avant comme à l’arrière, voire 410 à l’avant et 390 à l’arrière avec l’option céramique) dont bénéficie le Cayman GT4. Enfin, sans apporter plus de précisions, Porsche annonce des suspensions plus fermes.

Le Boxster Spyder sera commercialisé en juillet à partir de 82 430 euros.