Quelques mois après la présentation de la version restylée, la Panamera voit sa version Turbo S évoluer mécaniquement pour prendre 20 chevaux supplémentaires.

Nouvelle Porsche Panamera Turbo S.1

Avec cette nouvelle évolution, la Panamera Turbo S se veut presqu’aussi performante que la toute récente 911 Turbo.. En  ajoutant la lettre « S » au nom Panamera Turbo, le constructeur de Zuffenhausen ne s’est surtout pas limité à des modifications de style. Grâce à l’apport de deux nouveaux turbocompresseurs et à une pression d’injection revue à la hausse qui passe de 120 bars à 140 bars. Le moteur V8 4,8 L avance désormais la puissance respectable de 570 ch à 6000 trs/min , soit soit 20 ch de plus que l’ancienne Turbo S, 10 ch de plus que la 911 Turbo S et 50 ch de plus que la Panamera Turbo de « base ».
En même temps, le couple moteur progresse de 50 Nm pour atteindre 750 Nm, de 2250 à 5000 tr/min (700 Nm précédemment). Ce moteur dispose d’une fonction overboost permet de bénéficier de 800 Nm pendant quelques secondes pour effectuer un dépassement ou reprendre de la vitesse.

 

Les performances de la Panamera Turbo S évoluent et profitent des 20 chevaux en sus. La Vmax s’établit à 310 km/h tandis que le 0 à 100 km/h est abattu en 3,8 secondes notamment grâce à la rapidité de la boîte de vitesses robotisée à double embrayage PDK à 7 rapports reparamétrée. La boite de vitesse dispose de la fonction Launch Control. Malgré des performances en hausse, la Porsche réussit à abaisser sa consommation de 11 % par rapport à la version précédente. La consommation mixte homologuée est ainsi de 10.2 L/100 km ce qui correspond à des émissions de CO2 de 239 g/km. L’ancienne Turbo S réclamait 11.5 L/100 km et émettait 270 g de CO2/km.

La Panamera Turbo S 2014 est bien sur accompagnée d’une foule de raffinements et de technologies dernier cri. Au hasard, la limousine embarque :
-le système antiroulis actif du châssis PDCC,
-la répartition variable du couple vers l’essieu arrière associée au blocage de différentiel arrière à commande électronique PTV Plus à taux de blocage variable,
-le freinage avec disques carbone-céramique (reconnaissables aux étriers de couleur jaune),
-la suspension active PASM,
-la suspension pneumatique
-la transmission intégrale gérée électroniquement
-les jantes 20 pouces empruntées à la 911 Turbo II chaussées en 225/40 à l’Av et en 295/35 à l’Ar.

Le pack Sport Chrono est livré de série et participe, selon Porsche, au caractère très dynamique et enjoué de cette limousine en offrant des réglages de châssis plus incisifs, une direction plus ferme et une réponse plus vive à l’accélérateur.

Dans l’habitacle de la nouvelle Panamera Turbo S, caractère et moteur sportifs ne riment pas avec une profusion d’aluminium et de fibre de carbone (en option). A l’intérieur de la limousine allemande, de série c’est luxe, calme et quasi volupté puisque les designers ont fait le choix d’inserts en ronce de noyer associés à une sellerie en cuir bicolore. Bien sur l’ambiance se veut très luxueuse, très bien finie et répond bien aux critères du grand luxe selon Porsche.

La Porsche Panamera Turbo S existe par ailleurs en version Executive c’est à dire posée sur un empattement rallongé de 15 centimètres (3.07 m au lieur de 2.92 m sur la version normale). Cet allongement est presqu’exclusivement dédié à   un espace plus important (12 cm supplémentaires) pour les occupants des sièges arrières. Le chassis « Executive » est aussi disponible avec la « petite » version 4S forte de seulement 420 ch et la Turbo 520 ch.

Pour découvrir la voiture en vidéo, c’est par là :

En France, la Panamera Turbo S est proposée à partir d’un tarif hors option de 182.275 € et il faudra compter quelques 199.378€ pour la version Executive. La Panamera Turbo S 570 ch sera livrable à partir du 1er janvier prochain.