Vous aimez les Aston Martin ? (Oh oui !) Vous aimez le Concorde ? (Evidemment !) Alors vous allez adorer l’Aston Martin DBS Superleggera Concorde.

Associer une voiture à un avion, ce n’est pas totalement inédit. Mais cette fois-ci, c’est pour une bonne cause : il s’agit ici de fêter les 50 ans du premier vol de notre avion supersonique préféré, le Concorde -et, petite astuce du calendrier, de faire partie des célébrations commémorant le centenaire de la British Airways.

Et pour fêter dignement tous ces événements, Aston Martin (par le biais de son service interne de personnalisation, Q by Aston Martin) s’est dévoué pour créer une édition limitée à 10 exemplaires du beau coupé GT qu’est la DBS Superleggera.

Les modifications ? Uniquement cosmétiques, mais d’un goût très sûr. Mirez les appendices aérodynamiques reprenant les couleurs de la British Airways, le toit en carbone reprenant la silhouette du plus célèbre avion au monde ou encore les arches de carrosserie agrémentées d’un fin liseré toujours aux couleurs de la compagnie anglaise. Les détails sont à l’avenant : je suis absolument sous le charme de la silhouette du Concorde sur l’aile avant. Subtil mais sublime.

L’intérieur suit le même schéma : rien d’extravagant mais des détails d’un goût très sûr. Notons le logo du Concorde sur les sièges avant, un pavillon en Alcantara reprenant le “sonic boom” lorsque l’avion passait le mur du son (comme Willy Denzey) ou encore une réinterprétation de la boucle de ceinture sur l’accoudoir central. Petit détail qui tue : un “Mach meter” brodé sur le pare-soleil conducteur !

Beaucoup moins de surprises sous le capot, puisque cette Aston Martin DBS Superleggera n’apporte aucune modification technique au modèle de série. Le V12 5.2 est toujours là, les 725 ch n’ont pas bougé, les 900 Nm de couple répondent présent et tout de beau monde embarque la DBS vers un 0 à 100 km/h expédié en 3.4 s. Ah si ! La fameuse plaque d’inspection est signée par Andy Palmer et Álex Cruz, respectivement PDG d’Aston Martin et de la British Airways.

Terminons sur une bonne nouvelle : le communiqué de presse indique que les 10 modèles de cette édition spéciale sont encore disponibles, à un prix certes inconnu (mais dont les bénéfices iront à une oeuvre de charité) Dépêchez-vous !

Via Aston Martin.