Audi e-tron GT quattro et RS e-tron GT : jusqu’à 646 chevaux !

Elle était annoncée depuis pas mal de temps déjà, Audi lève enfin le voile sur sa grande berline sportive 100 % électrique. Elle sera commercialisée en deux déclinaisons : l’e-tron GT quattro et la RS e-tron GT. Voici toutes les informations importantes à ne pas louper.

Sans surprise, l’e-tron GT partage ses dessous avec la Porsche Taycan et propose donc la même technologie, à quelques réglages près. On retrouve ainsi un moteur électrique à l’avant et un autre à l’arrière, tous deux alimentés par une batterie de 93 kWh brut (85 kWh net). Les niveaux de puissance diffèrent de la Porsche avec ici 476 ch et un couple de 630 Nm pour la e-tron GT quattro ou 598 ch et 830 Nm de couple pour la RS e-tron GT. Mais ce n’est pas tout, un mode boost permet d’augmenter ces valeurs pendant 2,5 secondes. Elles atteignent alors respectivement les 530 ou 646 chevaux. De quoi offrir des Launch Control canons grâce aux 0 à 100 km/h abattus en seulement 4,1 et 3,3 secondes !

Pour continuer dans les chiffres, en cycle WLTP, les consos tournent autour des 20 kWh aux 100 kilomètres pour les deux modèles. Les deux versions devraient donc être homologuées à une autonomie de 487 km pour la quattro et 472 km pour la RS. La recharge, pouvant aller jusqu’à 270 kW, avec Ionity par exemple, est promise en seulement 23 minutes pour récupérer 80 % de la batterie, et même 5 minutes pour récupérer 100 km d’autonomie. Avec une wallbox classique à domicile, il faudra toute une nuit pour recharger une batterie vide, sans plus de précision pour le moment.

Côté style, elle reprend fort heureusement les grandes lignes du superbe concept car dévoilé à Los Angeles fin 2018. Si le profil est similaire à sa cousine, les faces avant et arrière sont propres aux anneaux. On retrouve alors la typique calandre Singleframe, totalement pleine pour améliorer l’aérodynamisme, et une signature lumineuse très travaillée. Selon les designers, elle inaugure le futur de la marque, en affichant des lignes plus fluides qu’auparavant. Sans aucun doute, son allure très musclée ne devrait pas laisser indifférent sur la route ; surtout en optant pour les jantes de 21 pouces en option qui renforceront encore sa bestialité.

Pas de grande révolution à l’intérieur, le dessin de la planche de bord s’inspire grandement des autres modèles de la marque. Derrière son beau volant à méplat, le conducteur fait donc face au classique Virtual Cockpit de 12,3 pouces ainsi qu’à un écran tactile central de 10,1 pouces. Contrairement à la plupart des modèles électriques, la berline n’entre pas dans une course aux écrans et revient même aux fondamentaux avec de nombreux boutons physiques. On pourra ainsi commander la climatisation, les sièges chauffants ou encore les modes de conduite directement sur la console centrale. Au-delà de ça, elle fait la part belle à la qualité de fabrication. L’alcantara, le cuir ou bien le carbone seront prédominants dans l’habitacle pour renforcer son tempérament sportif.

Disponible en concession avant l’été, l’Audi e-tron GT quattro débutera à un peu plus de 100 000 €, quand la RS e-tron GT s’échangera à partir de 140 000 €. Hors options, cela va de soi. Évidemment à de tels prix, pas de bonus écologique à déduire, mais… pas de malus non plus ! Sera-t-elle une féroce concurrente à la Tesla Model S ? Affaire à suivre !