Organiser un événement dédié à l’automobile dans une ville dont les édiles font tout pour l’éradiquer, c’est assez osé. Et quand il s’agit des voitures les plus anciennes et donc les plus polluantes, c’est carrément gonflé ! Allez, faisons nous plaisir avec le programment de l’édition 2018 de Rétromobile.

Pour commencer, les informations pratiques. Le salon Rétromobile aura lieu comme d’habitude au Palais des Expositions de la Porte de Versailles à Paris du mercredi 7 au dimanche 11 février, halls 1, 2 et 3. Une soirée presse et VIP aura lieu le 6 février, sur invitation. Le salon sera ouvert le mercredi et le vendredi de 10h à 22h et de 10h à 19h les autres jours. Tarif : 20€ (18€ en prévente), gratuit pour les moins de 12 ans.

 

Pour ce qui est du programme, nous fêterons cette année un certain nombre d’anniversaires marquants :

  • 120 ans de Renault
  • 110 ans de Carlo Abarth
  • 70 ans de Peugeot 203
  • 50 ans de Peugeot 504
  • 70 ans de Honda
  • 70 ans de Porsche
  • 70 ans de Citroën 2CV
  • 50 ans de Citroën Méhari

Outre plusieurs Renault d’avant guerre (la première, la Grande), le Musée des Blindés de Saumur exposera également plusieurs chars de combat dont un FT17 (précurseur du vrai char moderne) et un B1 Bis. Par ailleurs, un canon automoteur américain M7 Priest effectuera des démonstrations dynamiques. Il faudra quand même vérifier la vignette Crit’air du susdit véhicule !

Nous vous parlons régulièrement des ventes aux enchères de prestige, celles qui font rêver les yeux et le cœur. Mais Rétromobile a eu l’excellente idée de proposer un espace de vente dédié aux voitures populaires, dont le prix ne devra pas dépasser 25 000 €. De quoi peut être encore trouver de bonnes affaires dans un marché assez spéculatif. Les Youngtimers sont déjà touchées par ce phénomène, ce qui n’empêchera pas le magazine éponyme de présenter plusieurs modèles emblématiques qui commencent à avoir un beau succès en collection : Peugeot 406 Coupé, Renault Avantime ou même Renault Supercinq Baccara (oui oui !).

Des hommages seront également rendus à Paul Berliet (exposition d’un camion “Centaure”, le pilote Jean-Pierre Wimille (6 véhicules, dont une Bugatti 59/50 B et une Alfa Romeo 308). Une exposition sera également dédiée à McLaren, sans que nous ayons pour l’instant le détail des modèles. Je prie très fort pour qu’une F1 au moins soit présente. Et je parle bien de la GT de route triplace.

Les stands habituels des gros vendeurs de voitures de collection seront bien sûr présents, même si nous ne savons pour l’instant rien de ce qui y sera exposé. Enfin, la traditionnelle vente aux enchères, toujours menée par la maison Artcurial, sera répartie sur trois jours : du vendredi au dimanche. Plusieurs lots d’importance figureront au programme dont deux Maserati A6, une très belle collection de Citroën appartenant à un collectionneur hollandais ou encore une splendide et rare Ferrari 250 GT Cabriolet Série 1. A noter que le lot qui devait constituer le clou de la vente, la Ferrari 275 P collection Bardinon, a été retiré des listes par le vendeur. Bien dommage pour les amateurs de voiture d’exception.

Nous serons bien sûr présents sur le salon à plusieurs occasions. N’hésitez surtout à y passer vous aussi si vous aimez la bagnole, la vraie, celle qui sent l’huile ! Et sinon, les stands consacrés aux “à-côtés” (miniatures, revues, pièces détachées) seront aussi de la partie.