Ils sont cinq constructeurs (BMW, Daimler, Hyundai, Toyota et désormais Honda) et viennent de signer un accord pour la mise en place à grande échelle du projet HyFive (Hydrogen For innovative vehicles) qui permettra de tester quelques 110 véhicules à pile à combustible hydrogène sur les routes d’Europe sur plusieurs années et d’installer six nouvelles stations-service à hydrogène en Europe.

voiture à hydrogène

Pour développer HyFive, les 5 entreprises ce sont aussi associées avec des fournisseurs d’hydrogène, des spécialistes mondiaux de l’énergie et de la distribution de ce « carburant ». Les six stations de ravitaillement seront installées en Autriche, au Danemark et au Royaume Uni. Ces stations viendront compléter les douze points de ravitaillement déjà existants en Europe.

Bert De Colvenaer, directeur du projet HyFive se dit heureux par la mise en place de cet accord à cinq (quid d’un groupe automobile français qui pourrait s’associer au projet ??) et de dire : «  »Grâce à la participation de grands et réputés constructeurs automobiles et fournisseurs d’infrastructures, le projet HyFive est sur la bonne voie et  démontre l’engagement des principaux acteurs industriels européens mais aussi asiatique et témoigne d’un esprit de coopération qui, j’en suis convaincu, assurera le succès de ces technologies dans les prochaines années ». 

Honda a donc été le dernier a rejoindre le groupe et apportera au projet près de 38.5 millions d’euros et a déclaré par l’intermédiaire de son représentant : « Cette technologie d’avant-garde qui combine l’oxygène présent dans l’atmosphère avec de l’hydrogène génère de l’électricité, sans produire d’autres émissions que de la simple vapeur d’eau, non polluante. Outre un fonctionnement silencieux, les véhicules ainsi équipés sont potentiellement deux fois plus économiques que des modèles propulsés par des motorisations conventionnelles. Cette technologie autorise également des temps de recharge très rapide (contrairement à l’électricité) et offre la possibilité de couvrir souvent plus de 600 km entre deux ravitaillements. »
L’arrivée du constructeur japonais dans le groupe est une bonne chose car celui ci a l’expérience et le recul des FCX Clarity mises à la route aux USA depuis près de 6 ans. A suivre.

Via AP, Autoactu.