Le groupe automobile français va t-il suivre les traces de Renault pour aller s’installer de l’autre coté du détroit de Gibraltar ? C’est la question que l’on peut se poser après les révélations faites par le journal Le Parisien qui annonce que PSA travaillerait sur la possibilité de s’implanter de l’autre côté de la Méditerrannée, du coté de Tanger. L’entreprise française étudierait le principe d’une co-production entre la France et le Maroc.

Tanger-Med

Toujours, selon le quotidien des discussions sur le sujet auraient lieu ce jour au ministère du redressement productif entre l’état français et Mulay Hafid Elalalmy qui est le ministre marocain de l’industrie. Rien de confirmé et PSA dément même cette information en expliquant que le groupe est actuellement en surcapacité de production et qu’il vient de mettre en place « son contrat social interne » avec les syndicats.

Du coté de l’état français, on confirme bien l’entrevue mais on ne confirme pas l’affaire PSA, les discussions portant simplement sur des projets de co-localisation qui visent à implanter des entreprises françaises au Maroc dans le but… de créer des emplois en France !

Tout cela est donc encore bien flou et demande de prendre du recul et du temps pour analyser l’affaire et notamment la situation de PSA qui cherche de l’argent frais auprès d’investisseurs ou de partenaires étrangers. On pourra aussi se dire, en étant un peu « médisant », que PSA pourrait s’installer au Maroc lorsque le contrat social français aura vécu, c’est à dire en 2016.

Via LeParisien, LeFigaro.
Crédit photo : Achnoo.com.