Sevelnord s’en sortira. A ma connaissance, il y a un accord en discussion avec Toyota pour des véhicules utilitaires“, c’est qu’a déclaré le président de la République dans un entretien accordé au quotidien La Voix du Nord. Nicolas Sarkozy dit en avoir parlé il y a quelques jours avec Philippe Varin lors de leur entrevue au palais de l’Elysée durant laquelle ils avaient essentiellement abordé le cas Aulnay sous Bois… et donc le cas Sevelnord.

Las, excès d’optimisme, paroles de campagne, charrue avant les boeufs, mauvaise compréhension entre les deux hommes il y a quelques jours, peut être bien un peu de tout et surtout pas grand chose d’officiel ou même de début de commencement d’un accord entre PSA et Toyota puisque PSA faisait savoir dans la journée par l’intermédiaire de son porte parole que rien n’était fait, qu’il n’y avait rien de définitif avec… personne ! Autant dire qu’on revient à la case départ ou presque même si les optimistes relèveront que c’est la seconde fois en moins de trois semaines qu’on parle de Toyota. Peut être est ce simplement la proximité géographique des deux sites industriels qui veut qu’on insiste avec Toyota. Après tout à force d’y croire, d’une bonne séance de méthode coué, le voeux finira t-il par devenir réalité ! Qui sait et c’est peut être ce qu’on pense à la tête de l’état comme ce fut le cas dans d’autres dossiers.

Une chose est sure, la priorité de PSA dans cette affaire Sevelnord est ailleurs puisque le groupe automobile français est de gérer au mieux la fin de coopération avec le groupe italien et pis c’est tout ! Du coté de Toyota Europe, on ne bouge pas, on ne commente pas et on laisse aller. Mais dans quel but ? Pour mieux fondre sur Sevelnord en 2016-2017 ou simplement parce que rien n’est prévu. Reste que Toyota peut rester en embuscade pour le moment du fait de la proximité des élections françaises mais aussi pour observer comment va se mettre en place l’alliance PSA-GM car avec le géant américain tout est possible et sans que cela soit prévu ou envisagé. Il reste encore plus de 4 années à PSA pour pérenniser le site avec un partenaire mais une chose est sure, c’était une fausse alerte et rien n’est réglé !

Via AP, LaVoixDuNord, L’Observateur du Valenciennois.