Quand quelques mois les voitures neuves de Citroën et PSA ne prendront plus les trains de la SNCF puisque Gefco vient d’annoncer qu’elle ne reouvelerait pas son contrat avec la SNCF et sa division Fret-SNCF.

Gefco la filiale de PSA, mécontente de la qualité des prestations de Fret-SNCF vient d’annoncer qu’elle préférait un consortium privé composé de trois entreprises : EuroCargo ( Deutsche Bundesbahn ), Europorte ( filiale d’Eurotunnel ) et ColasRail ( filiale du Groupe Bouygues ). La division Fret-SNCF perd ainsi quelques 40.000 wagons par an et un de ses plus gros mais aussi de ses plus anciens clients. Cette affaire montre aussi les difficultés qui règnent dans la division transport marchandise de la compagnie nationale des chemins de fer et même s’il semble que les protagonistes privés ont ruiné la proposition de la SNCF par le bas, il est tout de même incompréhensible qu’à quelques jours des assises du ferroviaire où l’on doit parler de gros transports, de ferroutage mais aussi d’aide, Fret-SNCF n’ait pas été capable de faire le nécessaire tant dans les prix que dans la qualité pour garder un client très important.

Cette perte est un coup dur pour la filiale marchandise de la SNCF qui semblait être sur la voie du redressement depuis quelques temps.

 

Via RTL, VilleRail&Transport.