Les directions des sites PSA de Mulhouse et Poissy ont annoncé qu’ils allaient lancer la mise à l’étude et l’analyse des retombées de la suppression d’une ligne de production dans chacune des deux usines.

le-logo-de-psa

A ce jour, chacun des deux sites PSA dispose de deux lignes de production. L’étude menée en interne sera lancée en janvier 2014 et les premières conclusions sont attendues pour le début du printemps 2014 c’est à dire fin mars-début avril 2014 a annoncé le porte-parole de l’usine PSA de Mulhouse. Pour ce qui est de l’usine de Poissy, les conclusions seront elles, connues plus tôt puisqu’on parle de fin février-début mars au plus fait on savoir du coté de la direction de l’usine.
Ces possibles évolutions des sites industriels pourraient aussi entrainer des modifications dans le nombre de salariés ou leur répartition. Ces suppressions de chaînes de production seraient gérées dans le cadre du nouveau contrat social Peugeot signé par Philippe Varin et une partie des organisations syndicales. On peut donc s’attendre à des mouvements de personnels entres les sites de l’entreprise automobile. Y’aura t-il un nouveau plan de départs volontaires ? C’est une question que l’on peut se poser surtout qu’en fin de semaine dernière la direction de PSA Peugeot Citroën a repoussé au printemps 2014 les échéances permettant aux salariés de quitter l’entreprise sur la base du volontariat, notamment pour le site d’Aulnay-sous-Bois. A suivre.

Par ailleurs on a appris que l’usine PSA de Sochaux compte voir sa production atteindre les 380.000 véhicules/an à compter de 2016 ce qui représente plus de 100.000 exemplaires supplémentaires que cette année 2013.

Via LesEchos, PSA, Autoactu.