Renault avec l'Algérie et la Russie

Pour Renault et l’Alliance Renault Nissan, il n’y a pas que la France et le Japon, loin de l à même puisque les usines du puissant groupe automobile sont désormais disséminées un peu partout sur la planète. Aussi après le temps des annonces, des rencontres officielles, des sourires aux photographes, le temps de mettre en place les projets est venu. Et après le Maroc, l’Inde, l’Indonésie c’est vers l’Algérie et la Russie que Renault regarde et surtout se met au travail.

Il y a 10 mois, Renault annonçait qu’il revenait officiellement en Algérie et qu’il allait y construire une usine. Après quelques déboires et discussions politico-économiques, Renault annonce ces jours qu’il vient de lancer le chantier de la construction de l’usine de Oued Tlelat d’Oran.
Cette usine doit ouvrir dans 13-14 mois puisque Renault compte produire sur ce nouveau site industriel quelques 25.000 Symbol dès le mois de novembre 2014. 25.000 unités est le chiffre minimum prévu par le constructeur qui espère très vite augmenter la cadence. La mise en place va au moins créer quelques 350 emplois directs dès la mise en route de l’usine et plus par la suite notamment chez les sous traitants locaux qui seront intégrés dans la chaîne de production. Le constructeur explique que les Symbol produites en Algérie seront d’abord destinées au marché algérien qui est, comme le rappelle Renault, le second marché automobile africain après celui d’Afrique du sud. Ainsi ce sont plus de 300.000 autos qui y ont été vendues sur les 8 premiers mois de l’année 2013. Il est donc hors de question pour la marque au losange de rester en dehors de ce marché en devenir.

Direction la Russie pour l’annonce officielle de la mise en fonction de la structure d’achat commune à Renault, Nissan et désormais AvtoVaz. Cette nouvelle entité prend le nom de CPO LLC (Common Purchasing Organization LLC) et est détenue à parts égales par l’Alliance Renault/Nissan et AvtoVaz.
CPO LLC permettra aux trois partenaires de réaliser des économies significatives en augmentant les volumes d’achats et en obtenant de meilleurs prix auprès des fournisseurs. Selon Renault, cette nouvelle structure doit encourager une collaboration plus étroite entre AvtoVaz et l’Alliance Renault-Nissan par une amélioration de la compétitivité de la marque LADA et des futurs véhicules des trois partenaires dont certains pourraient être développés en commun.

Via Renault.