C’est effectivement le 4 juillet prochain que le constructeur révélera les premiers éléments photographiques et technique de cette nouvelle Clio IV avant sa présentation officielle fin septembre au Mondial de l’Automobile de Paris. Aussi grâce à Thierry Etienne du Figaro, je vous propose d’en découvrir quelques aspects nouveaux mais parfois surprenant…

Ainsi nous avons la confirmation que la Clio IV semble plus appartenir au segment des compactes qu’à celui des citadines malgré une plateforme qui n’est qu’un évolution de celle (plutôt réussie) de la Clio actuelle. Ainsi la Clio IV ne grandit quasiment pas par rapport à l’actuelle génération puisqu’elle ne prend que 2 cm en longueur et passe de 4.03 m à 4.05 m long. Si le gabarit est équivalent, l’allure fait plus assise, assurée et cela est du essentiellement aux voies élargies et à la hauteur diminuée. Pour ce qui est de l’aspect général de l’auto, vous le connaissez déjà avec les différentes illustrations que nous avons découvert ensemble. En fait, il reprend les codes stylistiques actuels de Renault mis en place par Laurens van der Acker et son équipe notamment au niveau de la face avant avec le logo enchassé dans la calandre. L’arrière se veut musclé avec des feux horizontaux et un becquet de hayon qui sera de série sur toutes les versions. Toujours dans le domaine de l’apparence, la Clio IV ne disposera pas de poignées de portes arrières apparentes, elles sont disposées à la façon de celles d’une Alfa 147 ou Giulietta. Et bien sur, pas de version 3 portes, uniquement une 5 portes et une version Estate (break) à venir début 2013. Cette situation laisse donc la porte ouverte à un possible revival 3 portes de la R5… mais là attendons un peu ! Selon le journaliste, l’espace dévolu aux passagers arrières est comparable à celui que nous trouvons dans une 208 mais le coffre prend un peu de volume et passe  de 285 dm3 à 295 dm3. Pas de quoi transporter une malle mais une boite à chaussures supplémentaire.

Dans l’habitacle il semble que l’esprit Mégane ait un peu soufflé avec un combiné porte instruments qui n’est pas sans rappeler celui de la berline et qui délaissera le tachymètre à aiguille pour un digital comme sur la berline du segment C. Un plus classique tachymètre à aiguille devrait être présent sur les versions GT et RS (et Gordini…). Pare brise avancé, planche de bord profonde, entourage de compteurs chromée sont au programme. En fait ce sont la bonne finition, la sensation d’espace et de clarté qui semblent être les mots qui ont prévalu dans le dessin du tableau de bord. Elle pourra d’ailleurs être personnalisé par différents inserts (couleurs et matière). On apprend aussi que le tableau de bord ne sera pas forcément uniformément noir  puisque du beige clair, du marron , du bleu et rouge pourront habiller entièrement le dessus de la planche de bord. Les version « hautes » seront équipée d’un écran central tactile façon tablette baptisé R-Link qui regroupera toutes les fonctions du système d’infotainment.

Au chapitre des petites surprises (à confirmer toutefois), on devrait découvrir un Clio IV plus souple sur ses suspensions sans que cela ne soit pénalisant pour le comportement routier grâce à l’abaissement du centre de gravité de l’auto, un ESP bien plus progressif et moins castrateur, uniquement la BVM5 et la boite de vitesse à double embrayage EDC6 et la quasi généralisation des freins arrières à tambours. Certains considéreront cela comme un retour en arrière mais ce n’est pas sur  surtout si l’efficacité est au rendez vous. Peu ou pas d’informations au sujet des mécaniques si ce n’est la présence des moteurs 1.5 L dCi Energy 90 et 110 avec système S&S avec une version annoncée pour des émissions de CO2 limitées à 83 g/km. Les moteurs 1.2 Tce 115 et 0.9 L TCe 90 seront de la partie et c’est d’ailleurs ce dernier qui est mis en avant par Renault comme dans cette vidéo explicative. T.Etienne qui a semble t-il pu rapidement essayer ce nouveau L3, parle de moins de vibrations et d’un bruit moins marqué qu’à l’accoutumée avec ce type d’architecture mécanique.

Reste maintenant à découvrir les éléments officiels cet été, les images et les premières vidéos en attandant les futures version Estate et RS 5 portes à moteur 1.6 L Turbo dérivé du moteur 1.6 L DIG-T du Nissan Juke. A suivre.

Via Renault, LeFigaro, Youtube.

Crédits photos : P.Stroppa pour LeFigaro.