Etant peu présent ce jour, je vous propose un petit complément à l’article de Philippe qui vous a exposé dès 15 heures ce jour les premiers éléments officiels au sujet de ce quatrième concept de la série mise en place par Renault et son centre de style. Difficile de situer Frendzy car sa double fonctionnalité ( VU/VP ) peut laisser une expression de tâtonnement de la part du constructeur qui finalement ouvre deux piste au sujet de ce véhicule pas désagréable dans son allure même si son profil n’est pas sans rappeler celui du Skoda Roomster né en 2006. On trouvera aussi dans l’esprit de Frendzy un peu de Modus ( version concept car de l’année 2000 ) qui pouvait se décliner dans plusieurs versions ou de Kangoo Pangea qui pouvait lui aussi avoir plusieurs. Et si l’on passe par ses projets ( réussis ), on peut aisément se dire que Frendzy est dans la droite ligne de ces prédecesseurs.

Pour ce qui des spécifications de Frendzy, sachez qu’il mesure 4.09 m de long c’est à dire qu’il est mi chemin de Kangoo Be Bop ou Compact ( 3.87 m ) et Kangoo ou Express ( 4.21 m ). La largeur semble similaire puisque Renault annonce un petit plus de 2.0 m de large avec les rétroviseurs exterieurs plus petits que ceux de Kangoo II.

Frendzy avance un volume maxi de chargement de 2.25 m3 ( 2250 L ) dans l’arrière en mis en position VU. Comme le Kangoo ZE, le Renault Frendzy est propulsé par une moteur électrique qui développe la puissance de 44 Kw ( 60 ch ), 226 Nm alimenté par un pack de batteries Lithium-ion elles même en partie alimentées par un système de récupération de l’énergie au freinage. L’ensemble autorise une autonomie théorique de 160 km.

Pour le reste, on retrouve le principe de la banquette modulaire intégrée comme sur R-Captur, l’absence de pied milieu qui facilite l’accès par les coté tant par celui qui est équipé d’une porte dite antagoniste que par celui qui possède une montée sur bras articulé. Le coté pratique de Frendzy est mis en avant par une ouverture arrière en deux parties avec un hayon qui a son articulation assez loin sur le toit afin de permettre une meilleure accessibilité ou plus de possibilité de transport.

Voilà les quelques éléments que je pouvais vous apporter en complément de l’article de Philippe !

Via Renault.