Entre contrat de vente à l’export et baisse de production, voici la dernière actualité du Kangoo Z.E. et de son usine de Maubeuge (Nord).

Un joli contrat se profile pour Renault et ses véhicules électriques. Après les 15 000 commandes garanties en 2011 par les administrations publiques, dont 10 000 pour la seule société La Poste afin de renouveler ses véhicules de tournées et collectes-remises aux entreprises en milieu urbain dense, l’utilitaire 100 % électrique est sur le point de rejoindre à nouveau un autre service postal européen, DHL. Une lettre d’intention en ce sens a été signée le 5 Mars 2014 entre Renault et Deutsche Post DHL, pour augmenter le parc de véhicules électriques que l’entreprise allemande possède déjà, à savoir des Twizy, Zoé et Kangoo Z.E. utilisés pour les transports de colis en France, Belgique, Danemark, Allemagne… et à Aruba, petite île des Caraïbes. On remarquera qu’au-delà du communiqué de presse, on ignore tout des quantités négociées ni du montant du contrat qui s’apprête à être signé… qui s’inscrit dans le prolongement du précédent contrat signé en 2011. L’information est cependant à prendre au sérieux, Renault vendant généralement mieux son Kangoo Z.E. que Dassault son Rafale !

Dans le même temps, on a appris que l’usine de Maubeuge (MCA, pour Maubeuge Construction Automobile) qui assemble le Kangoo, sa version électrique, ainsi que leur cousin le Mercedes Citan, va réduire la voilure. Dès la fin mars, la production va descendre de 48 à 45 véhicules/heure, avec une possibilité de l’abaisser encore à 42. On s’adapte notamment à la baisse des ventes, et à un stock bien trop important sur parc : près de 20 000 véhicules patientaient à la fin du mois de février, un millier de plus qu’en fin 2013. Entre janvier et février, ce sont 21 894 véhicules qui sont sortis de chaîne, dont 3123 Kangoo Maxi, 540 Z.E. et 1033 Mercedes Citan. La perspective pour 2014 est une production de 134 000 modèles.

L’impact sur l’emploi pour l’unité du Nord semble limité : l’entreprise emploie plus de 2000 salariés, répartis en 1660 CDI, 234 contrats intérimaires, et près de 200 personnels internes en mobilité. Le dernier week-end de mars ainsi que celui d’avril avec le « pont » du 1er mai seront chômés, ainsi que les ponts du 8 mai et du Jeudi de l’Ascension. En outre, 50 salariés seraient concernés par des départs volontaires d’ici à 2016.

Pour finir sur une note plus légère, si vous avez des pulsions postales refoulées ou que vous vous demandez bien comment la Poste utilise ses véhicules électriques, voici le lien de notre essai du Kangoo Z.E. « La Poste » paru l’été dernier. Ou comment les véhicules verts ont de plus en plus souvent une robe jaune.

Via Renault et La Voix du Nord