Renault s'installe en Indonésie.1

Le constructeur automobile français a profité de l’ouverture du salon de Jakarta en Indonésie pour signer et officialiser un accord avec le constructeur automobile local Indomobil pour lancer sur place le Duster, le Koleos et la Mégane RS dans les prochaines semaines et prochains mois.

Renault veut, avec cet accord, s’implanter sur le marché indonésien qui est en forte croissance et en forte demande car avec 247 millions d’habitants, un marché automobile d’au mois 1.1 millions de véhicules, le pays d’Asie du sud-est tire actuellement la croissance (>6%) de cette région où l’on trouve Singapour, la Malaisie, Les Philippines, La Thaïlande ou le Vietnam. Avec environ 35 véhicules pour 1.000 habitants, l’Indonésie est l’un des marchés automobiles les plus prometteurs d’Asie et Renault veut intégrer ce pays dans la deuxième phase de son plan stratégique pour l’Asie.

Au sujet de l’Indonésie, Gilles Normand, directeur des opérations Asie-Pacifique de Renault dit :« Ce qu’on s’est donné comme objectif (…) c’est de devenir à l’horizon 2016 la première marque européenne en Indonésie. Et puis à plus long terme (…) l’objectif est d’atteindre 5% de part de marché. »

Dans un premier temps, c’est de Duster 1.5 L dCi qui sera le fer de lance de Renault en Indonésie, suivi par le Koleos et par la Mégane en version sportive qui sera essentiellement destinée à mettre en valeur l’image dynamique de Renault. Pour distribuer ses autos, Renault va s’appuyer sur Indomobil (partenaire de Nissan depuis 32 ans sur le marché indonésien). L’entreprise va donc créer dans le pays quelques 45 halls d’expositions dédiés à Renault d’ici à début 2016.

Renault s'installe en Indonésie.2

Chez Renault on explique que ce partenariat est d’abord commercial dans sa première phase mais il deviendra industriel dès 2015 puisque la marque française va lancer plusieurs véhicules assemblés sur place (par Indomobil) et qui constitueront une nouvelle offre adaptée au marché qui est principalement tenu par les constructeur japonais. Nissan représente d’ailleurs 6% du marché avec environ 67.000 autos vendues l’an passé.

Une affaire économique et industrielle que nous suivrons au fil des mois et des nouveautés Renault.

Via Renault.