Renault Zoé

Il faut dire que la chaleur de juillet se prête aux joies du plongeon dans l’eau !

Comme tous les deux mois depuis le début de l’année, nous faisons le point sur les ventes de la voiture électrique majeure sur le marché français, la Renault Zoé.

Après des débuts dopés par les immatriculations des concessionnaires et des agents Renault (VD essentiellement) jusqu’en mars, nous avions des chiffres de vente (et d’immatriculation) corrects même s’ils n’étaient pas au niveau attendu et annoncé par Renault. Le mois de mai 2013 fut un mois difficile en terme de livraisons mais un marché en baisse pouvait être une explication… Juin fut nettement meilleur avec un chiffre de vente quasiment doublé puisqu’en fin de printemps, ce sont quelques 764 Zoé qui avaient été mise à la route.
Et là, rebadaboum avec seulement 348 Zoé immatriculées en juillet 2013 soit une baisse des ventes de 54.45% ce qui est tout sauf négligeable pour un nouveau modèle surtout que les Clio IV et Captur caracolent en tête des ventes en compagnie des 208 et 2008.

Renault Zoé.1

Certains disent que cela est du à une augmentation de la demande pour le modèle à l’étranger et Renault aurait du mal à fournir ! Etonnant autant qu’étrange car aux dernières informations, il n’y aurait pas de problème ou retard sur les chaînes de production.
Si le modèle qui mène le petit segment des VE en France freine des 4 roues, on est tout de même porté à croire que c’est tout le secteur des voitures électrique qui subit le même sort ce qui n’est pas forcément bon signe dans un marché de juillet qui progresse pour la première fois depuis longtemps de +0.9% et même + 4.7% pour le constructeur au losange.

A revoir dans quelques jours avec les chiffres détaillés modèle par modèle.

Via CCFA, AAA.