accord Renault-Nissan-Daimler-Ford

En fin de semaine passée, BMW et Toyota signaient un accord visant à mettre en commun leurs moyens pour développer la pile à combustible qui semble, à priori, la meilleure voie pour aller vers des véhicules électriques disposant d’une autonomie descente et de performances suffisantes pour ne pas effrayer les clients.

Ce lundi, ce sont donc les puissants groupes Renault-Nissan, Ford et Daimler qui signent un protocole similaire. Ils annoncent qu’ils vont se rapprocher pour travailler de concert au développement de voitures électriques fonctionnant grâce à une pile à combustible alimentée par de l’hydrogène. Cette triple alliance devrait entrainer la mise en commun des ressources financières, humaines (R&D) et industrielles afin d’accélérer le passage en production de voitures électriques à pile à combustible. On parle ici de mettre au point des modèles de série dès 2017/2018 destinés au grand public et non des voitures d’essai ou destinées à une clientèle sélectionnée comme c’est le cas actuellement aux USA avec la Honda FCX Clarity.

Les trois groupes, un peu comme BMW/Toyota, veulent ainsi marquer leur volonté d’aller de l’avant mais on pourra aussi considérer cela comme une sorte d’appel du pied auprès de certains états ou dirigeants pour des aides, des infrastructures ou une fiscalité spécifique pour favoriser cette technologie prometteuse… depuis longtemps ! Deux accords à suivre dans les prochains mois et prochaines années.

Via AP, Libération, Daimler, Renault, Ford.