Et même si la survie à moyen et long terme n’est pas encore assurée, le retour de Saab sur la grande scène du monde automobile fait plaisir à beaucoup d’entre nous et le bonheur des saabistes.

Saab - relance de production le 2 décembre 2013

Si les quelques Saab 9-3N ont déjà été construites sur les chaines de l’usine de Trollhättan c’est officiellement demain lundi 2 décembre 2013 aux environs de 13h25 que sortira la première Saab de l’ère NEVS. Il s’agit d’une berline 9-3 Aero à moteur 2.0 L Turbo. Deux ans après la mise en faillite de Saab à la façon Muller, c’est Saab à la manière Kai Johan Jiang qui redémarre mais le chemin est encore long car le constructeur va devoir de nouveau séduire les clients mais aussi les distributeurs.

D’après SaabUnited, le constructeur est en train d’homologuer la 9-3N aux Pays-Bas. Cette nouvelle 9-3 sera donc conforme aux nouvelles normes Euro5B+ en attendant la mise en conformité totale avec les normes Euro6 dans quelques mois. La motorisation homologuée à l’heure actuelle est le L4 2.0 L d’origine GM revu à la façon Saab. Il s’agit d’un moteur 4 cylindres à injection directe suralimentée. Ce moteur est une vieille connaissance  puisqu’il a équipé les Saab 9-5 NG Biopower 220 ch et la 9-3 Turbo Griffin en 2011 juste avant la fin de Saab.
La  Saab 9-3 sera homologuée aux pays-Bas dans les prochains jours ou semaines et selon le droit en vigueur dans l’Union Européenne, cette 9-3N devrait être homologuée de fait en France mais aussi dans les autres pays de l’Union.
Pour reprendre les informations données par Saablog-In, il semble que ces moteurs 2.0 L Turbo proviennent d’un stock qui faisaient parti des actifs rachetés par NEVS. Ce lot de blocs moteurs permettrait à Saab de redémarrer sans difficulté car ce sont plusieurs milliers de blocs qui étaient en stock à Trollhättan.
Reste tout de même un problème épineux, quel réseau de distribution et de SAV pour Saab en version 2014 ? Rien de très précis pour l’instant même si on sait que Saab Parts AB est devenu il y a peu Orio AB et que les belges du groupe Beherman tentent de prendre la main et le contrôle de la gestion du SAV puisque Saab Parts AB, notamment en France, confie désormais le soin à la société belge Beherman de centraliser et de gérer la logistique, la revente des pièces et le SAV.
Nous sommes toutefois toujours dans l’attente de savoir si les Saab by NEVS seront importées en France et pour l’instant rien de très probant puisque Beherman ne semble pas souhaiter vendre des Saab sur notre territoire. A suivre.
Via Saablog-in, TTELA, Saabunited.