Marteau brise-vitrre avec trancheur de ceinture de sécurité

… de survie ou brise-vitre et trancheur de ceinture.

L’idée est loin d’être sotte d’autant que l’objet n’est guère encombrant ni onéreux, que bon nombre de nos voisins l’on adopté dans leurs autos et qu’il peut être d’un vrai secours en cas de nécessité surtout s’il est dans un endroit facilement accessible et non dans le coffre !

Pourquoi parler de cet objet (généralement) rouge ? Simplement parce que le député Charles Ange Ginesy (Alpes-Maritimes) vient de déposer un nouveau projet de loi qui a pour objet de rendre obligatoire le brise-vitre et le tranche-ceinture de sécurité  dans tous les véhicules immatriculés en France. L’affaire n’est pas nouvelle puisqu’en 2012, le Sénat s’était déjà saisi de l’affaire mais sans succès face au Ministère de l’intérieur.

Le député UMP estime que cet objet peut sauver des vies notamment dans les zones de montagne, là où le risque est multiplié notamment avec les pertes de visibilité dues à la pluie, la neige, le brouillard et les risques de chutes dans un ravin, un fossé profond et même un lac ou une rivière.
Sans fournir de statistiques précises, C. A Ginesy estime, avec bon sens, que pour augmenter les chances de survie après un accident, un tel outil de sécurité aide les passagers conscients à s’extraire aisément de leur voiture, van, fourgon ou même camping-car.

Reste maintenant à savoir quelle suite sera donnée à ce projet de loi ? Et si la loi est votée et entre en vigueur, à quelle date, avec quelles conditions ou sanctions ?
Allons nous avoir encore droit « au cirque » des éthylotests, à la longue mise en oeuvre des gilets fluorescents et des triangles pré-signalisation, il faut espérer que non. Et si il faut encore mettre la main à la poche, sachez que le prix de l’ustensile homologué se situe entre 10 et 15€ et une vie vaut un peu plus que cela…

A suivre.

Pour ceux qui voudraient voir la question sénatoriale de 2012 ainsi que la réponse ministérielle, c’est par là.

http://www.senat.fr/questions/base/2012/qSEQ120700085.html

Via LeParisien, Ginesy.com, Sénat.fr.