skoda rapid spaceback.0

Après les images du teaser photographique proposé par Skoda, voici les premières images et données officielles au sujet de cette nouvelle version de la Rapid, la Spaceback.
Si la berline Rapid est une « fausse » tricorps avec malle de coffre façon hayon, cette nouvelle Spaceback est une vraie berline compacte bicorps avec hayon comme le sont les Golf, Megane, Bravo et autres Civic ou Cruze Hatchback. Skoda veut positionner cette nouveauté entre les citadines et compactes du marché. Elle trouvera aussi sur son chemin une cousine ibérique avec la Seat Ibiza ST  et ce en attendant la prochaine… Leon ST.

L’allure est comme sur toutes les Skoda, classique mais pas désagréable. Le profil bicorps donne une allure plus jeune et dynamique à cette nouvelle version Spaceback qui devrait séduire une plus large clientèle que la berline plus conservatrice. Jusqu’au montant B, la Spaceback reprend les même éléments que la Sedan et c’est la partie arrière qui évolue avec un dessin compact mais inspiré de celui de l’Octavia Combi. L’ensemble est assez agréable puisque dynamisé par la très nette réduction du porte à faux arrière.
Construite sur la même plateforme que la berline, la Rapid Spaceback repose sur un empattement de 2.602 m de long. La longueur de la voiture perd 18 cm et passe de 4.48 m à seulement 4.30 m. Si l’espace pour les passagers est quasiment identique à celui de la berline, le coffre fait les frais de la perte des 18 cm en longueur et il voit son volume chuter de 550 dm3 à 415 dm3. Lorsque la banquette arrière est rabattue, la situation est la même puisque le volume passe de 1490 dm3 à seulement 1380 dm3. Las passagers arrière profite d’une hauteur intérieure supérieure à celle de la berline ce qui ne nuira pas au confort.

skoda rapid spaceback.3

A la vue des premières photos, vous aurez constaté que la Rapid Spaceback présente deux hayons d’aspect différent. Si la version normale dispose d’un hayon normal en tôle, les versions haut de gamme ou équipées du toit panoramique en verre profiteront d’un hayon recouvert d’une lunette arrière en verre fumée qui s’étend jusqu’à la limite supérieure de l’emplacement de la plaque d’immatriculation. Sur les versions avec toit vitré fumé, on notera la présence d’un becquet de hayon qui participe au petit coté « sport » de la voiture.

Mécaniquement, la Spaceback reprend les même éléments que la berline et nous devrions découvrir une Rapid Spaceback  propulsée par les mêmes moteurs que la berline, à savoir 4 moteurs essence et deux moteurs diesel répartis comme suit :

– L3 1.2 L MPI 75 ch, 112 Nm, BVM5
– L4 1.2 L TSI 85 ch, 160 Nm, BVM5
– L4 1.2 L TSI 105 ch, 175 Nm, BVM6
– L4 1.2 L TSI 122 ch, 200 Nm, DSG7

– L4 1.6 L TDI 90 ch, 230 Nm, BVM5
– L4 1.6 L TDI 105 ch, 250 Nm, BVM5

Il y aura une version GreenLine équipée du 1.6 L TDI 90 ch annoncée avec une consommation mixte de 3.8 L/100 km et des émissions de CO2 limitée à 99 g/km.

skoda rapid spaceback.10

L’habitacle reste très Skoda et très Rapid puisque planche de bord, mobilier et sièges sont identiques (sauf sur la version HDG où l’on a l’impression de découvrir des sièges sport) à ceux de la berline même si on note l’apparition d’un nouveau volant 3 branches au dessin un peu sportif et des selleries différentes.
La Spaceback sera dévoilée au salon de Francfort et commercialisée en Europe avant la fin de l’année. Aucun élément tarifaire ni de gamme détaillée pour l’instant. Cette version Spaceback devrait représenter quelques 60% des ventes de Rapid en Europe de l’ouest alors que la proportion est inversée en Europe centrale et en Ukraine ou Russie. A revoir dans quelques semaines plus en détail.

Via Skoda.