C’est cette nuit qu’ont eu lieu les toutes premières livraisons de Model 3 à l’usine Tesla de Palo Alto, en Californie. A cette occasion, toutes les infos techniques, les tarifs et les équipements ont été dévoilés. On vous explique tout !

La Model 3, c’est pas une grande nouveauté en soi, puisqu’elle a été officiellement présentée le 1 avril 2016…avec certes très peu d’informations. Les premières livraisons d’hier soir ont donc permis d’y voir un peu plus clair. Tout d’abord, le prix de base reste inchangé : 35 000 $, avant aides gouvernementales. Pour ce prix-là, vous disposez d’une autonomie estimée à 355 kilomètres et d’une voiture accélérant de 0 à 97 km/h en 5.6 s, soit à peu près le même temps qu’une Audi A4 de 252 ch – en parlant de ça, Tesla reste fidèle à lui-même en ne communiquant ni sur la capacité de la batterie, ni sur la puissance du moteur.

Le look général n’évolue pas non plus. Longue de 4.69m, la Model 3 est une bicorps (ou hatchback si vous êtes bilingue) aux proportions assez étranges, avec notamment un capot très bas et très court. A voir en vrai. L’avant est dans la lignée des autres modèles de la marque, avec une absence totale de calandre et des optiques intégralement à LED. Le grand empattement, lui, promet un habitacle fort spacieux…

…ce qui est plus ou moins le cas, puisque Tesla clame haut et fort que sa Model 3 peut accueillir cinq adultes et 424 litres de bagage. A titre de comparaison, une BMW Série 3, pourtant 6 cm plus courte, annonce un coffre de 480 litres. Mais ce n’est pas le compartiment à bagages qui nous intéresse le plus dans cet habitacle : la planche de bord est bien plus intéressante. Alors, quand on l’a découverte l’année dernière, on s’est tous dit « c’est pas possible, ça n’arrivera jamais en série ». Raté ! La Model 3 n’embarque en tout et pour tout qu’un volant, deux commodos et un grand écran de 15 pouces en format paysage. Rien d’autre. Pas de bouton, pas d’ouïes d’aération visible, juste une belle baguette de bois véritable la parcourant sur toute sa largeur. Assez impressionnant, et un peu excitant, je dois le reconnaître. Même si l’ergonomie générale reste une vraie question. Ce qui me chagrine un peu, c’est l’absence d’une vision tête-haute, qui n’obligerait pas à aller chercher la vitesse sur l’écran central parmi bien d’autres paramètres. La raison de cette extrême épure ? D’après Elon Musk, la voiture a comme finalité d’être complètement autonome ; dès lors, pas besoin de s’encombrer de jauges et d’infos à profusion.

Niveau équipement, la Model 3 est fournie de série avec des jantes de 18 pouces « aéro » assez immondes, des sièges en tissu, une clim bizone, une caméra de recul et la fameuse tablette comprenant navigation, Bluetooth, commande vocale, connectivité 4G/LTE. A noter que l’accès aux Superchargeurs est inclus, même si la recharge sera payante -sans plus de précision. Les options sont assez lisibles, puisque regroupées sous forme de packs. On trouve ainsi une option Long Range à 9 000 $, portant l’autonomie à 500 km et un 0 à 97 km/h expédié en 5.1 s. Envie de plus de raffinement ? Le pack Premium, avec sièges chauffants & électriques, une surmonte audio et un toit panoramique, est pour vous contre 5 000 $ supplémentaires. L’Autopilot est facturé 5 000 $ également, tandis que la possibilité de faire évoluer votre Model 3 en voiture entièrement autonome (ce qui n’arrivera pas de sitôt) vous coûtera 3 000 $. Plus classiquement, on retrouve aussi des peintures métallisées et une surmonte pneumatique de 19 pouces.

Reste une grande question : quand est-ce que vous l’aurez, votre Model 3 ? Réponse : pas tout de suite, oh que non. Les premiers clients américains *devraient* l’avoir fin Octobre, mais les livraisons en Europe ne devraient pas commencer avant fin…2018. Ce qui laisse une bonne année au duo Chevy Bolt/Opel Ampera-e et leur ~350/400 km d’autonomie réelle et leur prix identique à la Model 3. Entre-temps, la Leaf se renouvellera à la rentrée, la Zoe est toujours là et un nombre incroyable de constructeurs (Volvo, DS, Audi, VW, BMW, Porsche, Mercedes-Benz…) arriveront en 2019 et ne seront pas là pour la rigolade. Bon courage, Tesla !

Via Tesla.