Tesla mode S P85D.0

Après le projet de « giga-usine » de batteries au lithium-ion, qui devrait être la plus grande au monde et représenter quelques 4 à 5 milliards de dollars d’investissements et qui sera construite dans le Nevada en partenariat avec Panasonic. Après l’annonce d’une berline compacte (Model 3) abordable dans moins de trois ans. Avant l’arrivée du SUV Model X l’an prochain, Tesla Motors a dévoilé cette nuit sur l’aéroport d’Hawthorne près de Los Angeles la Model S P85D, les versions D des Model S 60 et 85 et le système de conduite semi autonome sur autoroute.

Commençons d’abord par les évolutions esthétiques ou visuelles de la berline Model S. L’affaire sera vite réglée puisque les seules modifications attendues sont l’arrivée de nouveaux étriers de freins rouges (Brembo for Tesla à 4 pistons) et… le logo arrière. « Et pis c’est tout » c’est ce qu’a annoncé Elon Musk qui a bien évidemment fait le show et qui s’est attaché à présenter le plus gros du programme, l’arrivée de la transmission intégrale sur la Model S, la version P85 D et le nouveau système de conduite semi autonome sur autoroute.

D comme Dual ou comme Double ou Deux moteurs. Les Model S qui porteront ce logo sur leur malle arrière seront désormais pourvues de deux groupes propulseurs (deux moteurs avant et un moteur arrière) et par conséquent, des 4 roues motrices. Cette nouvelle évolution sera disponible sur les version 60 et 85. Du fait de l’évolution de la motorisation mais aussi des batteries Tesla annonce que ces deux modèles voient leur autonomie augmenter de 10 miles ou 16 km (60D = 340 km / 85D = 475 km selon norme ) . Les performances des deux autos sont améliorées  malgré une augmentation du poids (nouveau moteur + transmission) de quelques 132 kg. L’arrivée d’un nouveau à l’avant permet à Tesla d’annoncer une voiture parfaitement équilibrée avec une répartition de type 50 : 50 entre l’avant et l’arrière.
Ainsi les versions 60D et 85D gagnent 0.2 secondes dans l’exercice d’accélération du 0 à 100 km/h. Il en est de même dans l’exercice du 400 m départ arrêté (-0.2 secondes) et les Vmax progressent à 200 km/h pour la 60D et 249 km/h pour la 85D.

Tesla mode S P85D.3

La grande nouveauté est presque sportive puisque Tesla dévoilait le modèle phare de la gamme Tesla 2015/2016, la P85 D avec un P pour Performance. Avec cette belle évolution, la Model S délaisse presque le monde des berlines hautes performances pour s’approcher de celui des supercars.
Cette nouvelle Model S P85 D annonce une puissance de 515 kW ou 700 ch pour un couple moteur contrôlé de 930 Nm, voilà qui parle déjà… Cette grande berline électrique revendique une Vmax de 250 km/h autolimitée et se permet de plier l’exercice du 0 à 100 km/h en à peine 3.4 secondes (3.2 secondes sur le 0-60 mph).
Malgré cette très nette hausse de la puissance et des performances, l’autonomie de cette version « Hautes Performances » P85D n’est amputée que d’une quinzaine de km (~443/445 km) par rapport à l’autonomie actuelle qui est de 460 km.

Enfin, Elon Musk a présenté le nouveau système de conduite semi autonome développé par son entreprise. Il permettra à la Model S et aux futurs modèles de la gamme de circuler de manière quasi autonome  (uniquement) sur les autoroutes. Ce systeme associe un appareil de type sonar à 360° plus une caméra avant pour la détection des autres véhicules, obstacles, barrières de sécurité et marquages au sol et un système de freinage automatique qui peut agir jusqu’à l’arrêt complet du véhicule.

Pour les amateurs quelques images :

Toutes ces nouveautés qui viennent d’apparaitre sur le site du constructeur de Palo Alto seront ouvertes à la commande dès les prochaines semaines même s’il est déjà possible de pré-réserver son auto. Par encore de tarification annoncée mais cela ne devrait pas trop tarder car du coté de la direction de Tesla on veut hâter le pas pour bien asseoir la Model S sur le marché et préparer sereinement les prochains projets de l’entreprise. A suivre.

Tesla mode S.5

Via TeslaMotors.