The End

Chers lecteurs, les fêtes approcheraient volontiers si la fin du monde n’était pas imminente. Paraît-il. Je constate simplement que la seule chose importante qui semble s’arrêter est la production de la Citroën C6. Mais bon, admettons que cela coïncide avec la fin du monde, certains d’entre vous seraient tentés d’avoir peur (de cette dernière, s’entend, pour la C6 il reste des voitures sur parc et de toutes manières, vous ne les achèterez pas). Reste que vous êtes probablement pris d’une irrépressible envie de survivre au cataclysme annoncé. Construire un abri étant hors de prix en ces temps de crise, Blog Automobile vous propose une solution de repli : vous réfugier dans une voiture. A condition de bien la choisir. Voici nos suggestions.

Mercedes W123

Mercedes W123

Pourquoi ? Parce que dans chaque recoin de la planète se cache une Mercedes type W123 encore roulante, toujours pas attaquée par la corrosion et à peine sortie de rodage en dépit d’un compteur kilométrique aux multiples révolutions. Il n’y a pas de raisons qu’une prédiction maya vienne à bout d’une telle voiture. Pour rappel, les mayas ont disparu. Pas elle.

Toyota Hilux / Land Cruiser

Toyota pick-up truck, the car they couldn't kill - screen grabs

Pourquoi ? Parce que tout théâtre de guerre qui se respecte, toute rébellion, toute guérilla un tant soit peu street crédible fait appel à aux services d’un bon Hilux avec une bande de mercenaires et des mitrailleuses dans la benne. Demandez aux talibans ou aux rebelles maliens si vous n’êtes pas convaincus. Increvable. Les anglais de Top Gear n’en sont d’ailleurs pas venus à bout en dépit d’un bain de 4 heures dans l’eau de mer, d’un lâcher de caravane sur le véhicule, d’une collision avec un arbre puis de pose sur le toit d’un immeuble dynamité. Autant dire qu’il survivra à n’importe quoi. Evitez simplement de vous réfugier dans la benne. Un Land Cruiser est également envisageable. Partez du principe qu’une dépanneuse ne tombe pas en panne et essayez de vous remémorer la dernière fois où vous avez vu une dépanneuse qui ne soit pas un Toyota Land Cruiser. Maintenant, vous comprenez pourquoi on vous le recommande.

Volvo 240

Volvo_240_2

Pourquoi ? Parce que c’est une vieille Volvo. Et parce qu’elle a la gueule de l’emploi. Est-il besoin d’en rajouter ?

Peugeot 504

SONY DSC

Pourquoi ? Parce qu’une voiture qui survit avec brio à des décennies de routes africaines et aux changements de régimes ne va sans doute pas s’arrêter à de menus détails de l’Histoire comme la fin du monde. C’est, en outre, la manière la plus patriotique de se mettre à l’abri pour peu que vous optiez pour un véhicule produit à Sochaux plutôt que pour un CKD nigérian. Préférez une version familiale 8 places si vous voulez passer l’échéance en groupe. Et si vous n’avez pas le temps d’en acheter une, essayez de tomber sur le bon taxi à Buenos Aires, restez à bord autant de temps que nécessaire.

Trabant 601

Trabant

Pourquoi ? Parce qu’elles sont toujours là, contrairement à la RDA. Le communisme et le Duroplast étaient, il est vrai, deux saloperies majeures du XXème siècle. Mais il est nettement plus difficile de dégrader ce matériau que de s’affranchir de l’économie planifiée. Il n’est donc pas impossible que la fin du monde ne vienne pas à bout de la carrosserie des Trabant. Ce qui en ferait un lieu sûr pour se réfugier. En revanche, inutile de vouloir la redémarrer après. A l’impossible, nul n’est tenu. Et surtout pas l’horrible moteur 2 temps.

Voici les conseils avisés de la rédaction. Prenez vos dispositions, et n’oubliez pas que si les mayas étaient suffisamment malins pour prédire la fin du monde, ils ont passablement oublié de prédire leur propre fin. D’où le peu de crédibilité que je leur accorde. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année.