Rappelez vous, il y a un an environ Toyota était en pleine tourmente. Multiples et importants rappels, ventes en baisse et surtout la fameuse affaire des « Prius folles », oui celles qui accéléraient toutes seules et causaient des accidents, faisaient des blessés et pourrissaient l’image du grand constructeur japonais tout en mettant à mal l’image de qualité et de technologie de la voiture phare du constructeur, la Prius.

NHTSA, ingénieurs de Toyota, cabinets d’expertises indépendants, état fédéral et même NASA étaient sur le coup pour prouver que Toy’ était fautif ou le contraire. On se rappelle même les propos menaçants du secrétaire d’état aux transports Ray LaHood qui avaient un petit accent de chasse aux sorcières durant le maccarthysme ou pire, d’inquisition moyen ageuse ! Dans la foulée, pour cette affaire mais aussi pour les nombreux rappels ( certes Toyota est devenu spécialiste mais les constructeurs US pratiquent depuis bien plus longtemps et à plus grande échelle ), Toyota a écopé de très grosses amendes pour lui faire comprendre qu’il n’était pas le plus fort, le meilleur et qu’il aurait du réagir plus tôt… Les constructeurs US n’ont jamais été sanctionnés de la sorte ne l’oublions pas !

Chasse aux sorcières mécaniques et électroniques, plus de 10 mois d’enquêtes de toutes les sommités américaines et japonaises et au final… RayLaHood, le pourfendeur de Prius nous apprend hier à la vue du dossier d’enquêtes et d’analyses qu’il n’y a rien et surtout que ce ne sont pas les Prius qui ne fonctionnent pas, que Toyota a mis sur le marché des autos en parfait état de fonctionnement, que les extra-terrestres ( oui les amis de l’homme de Roswell ) n’ont pas pris possession des Prius, qu’il n’y a pas de fantômes ou de malédictions Prius comme le faisaient croire certains prêcheurs-devins mais aussi mécaniciens.

Reste quand même trois causes dont deux sont imputables à Toyota :

-La fameuse pédale défectueuse due à un fournisseur US

-La mauvaise fixation des tapis de sol

Pour ce qui est de la cause numéro 3, qui est très largement majoritaire dans le dossier, elle est purement et simplement imputable à des erreurs de conduite ou de maniement de la voiture. Il n’y a rien d’électronique et cela Toyota le démontrait déjà l’an passé avec ses études et analyses internes qui semblent aujourd’hui précises et objectives mais dont personne ne voulait l’an passé. Au final, un rapport d’enquête de la NHTSA qui blanchit presque Toyota et qui va très sérieusement mettre à mal les quelques centaines de dossiers qui sont au tribunal sur les bons conseils « pas très avisés » de cabinet d’avocats qui se sont surtout empressés de penser à leur pub et leur commissions plutôt que d’attendre les conclusions officielles de l’enquête fédérale et de la NHTSA. Pour info, sachez d’ailleurs que les quelques cabinets qui avaient travaillé sérieusement sur le dossier et qui avaient mandaté des laboratoires d’études n’ont rien trouvé au delà du problème des tapis mal fixés !

Voilà une affaire qui se finit bien pour Toyota mais l’hystérie de l’époque, la cure de protectionnisme des constructeurs américains en mal de reconnaissance par les clients, le grossissement médiatique que les médias américains adorent, de très nombreux hoax et la mollesse de Toyota pour prendre les choses en main tant pour les Prius que pour les autres rappels auront fait des dégats qui ne cicatriseront pas en quelques mois mais le fait que le secrétaire d’état LaHood ait hier déclaré que les Prius étaient fiables et sures ( il a même conseillé à sa fille d’acquérir un monospace Sienna ! ) met Toyota sur la bonne voie et sur le chemin de la redemption. Et n’oubliez pas que la Prius comme l’Auris Hybrid sont et restent de très bonnes autos qui ne sont pas à négliger au moment d’un achat surtout si on n’est pas un adepte du diesel ( > 70% du marché français en janvier 2011 ) et qu’on a l’esprit un peu vert !

Via NHTSA, Reuters, D.N