Elle devrait être la vedette européenne du stand Toyota du salon de Genève et elle sera probablement une des citadines les plus attendues de 2012 malgré une tarification qui s’annonce un peu salée pour une citadine !

On découvre une Yaris à l’apparence légèrement différente de celle de la version atmosphérique avec notamment des boucliers Av et Ar différents de ceux des versions thermiques. On retrouve une assez nette influence de la version concept dévoilée en 2011 avec entre autre un pare choc avant qui en reprend en l’esprit et la barrette de bas de pare choc que l’on dit flottante puisqu’intégrée dans l’entrée d’air trapézoïdale. On découvre le logo bleutée des Toyota hybrides et des phares qui intègrent des leds qui signent le regard de cette auto.

A l’arrière, le pare choc est lui aussi nouveau tout comme les feux au dessin interne nouveau et fait de leds carrées. La Yaris Hybrid est posée sur de nouvelles jantes alu d’un diamètre standard et non de grand diamètre comme c’était le cas sur la Yaris HSD Concept. La Yaris Hybrid est longue de 3.91 m, large de 1.70 m et haute de 1.51 m. Elle repose sur un empattement long de 2.51 m et annonce un Cx de 0.286, ce qui plutôt pas mal pour une citadine. Le volume du coffre est de 286 dm3.

La Yaris Hybrid est propulsée par un ensemble moteur thermique/moteur électrique qui ne nous est pas inconnu puisque c’est le même que celui qui officie sous le capot de l’actuelle meilleure vente automobile du Japon, la Toyota Aqua. On retrouve donc un moteur L4 1.5 VVT-i (1NZ-FXE) à cycle Atkinson (comme sur la Prius) qui développe la puissance raisonnable de 74 ch à 4.800 trs/min et 111 Nm de couple entre 3.600 et 4.400 trs. Le réservoir peut contenir 36 litres de carburant. Ce moteur classique est associé à un moteur électrique qui développe 60 kW (80 ch) et un couple de 207 Nm. C’est une transmission automatique qui officie sur cette nouvelle hybride et la Yaris profite de la récupération de l’énergie au freinage et à la décélération. Le moteur électrique est alimenté par des batteries Nickel-Metal hydride. L’ensemble annonce une puissance combinée de 100 ch ce qui permet à la Yaris Hybrid de revendiquer une Vmax de 165 km/h, le 0 à 100 km/h en 11.8 secondes pour une consommation mixte de 3.8 L/100 km et des émissions de CO2 de 79 g/km. Toyota explique aussi que ce nouveau groupe propulseur est 20% plus léger et plus compact que celui que l’on trouve sur sa grande soeur, l’Auris Hybrid.

Le constructeur japonais explique que la Yaris Hybrid sera bien dotée en équipement d’origine avec notamment la climatisation régulée, le système de navigation avec infotainment et système hifi, la sellerie mixte cuir/tissu gris foncé avec surpiqures contrastées bleues, le toit panoramique, le volant en cuir et quelques touches bleutées sur les accessoires.

Ci dessous, quatre vidéos pour mieux découvrir cette nouvelle version de la citadine hybride de Toyota.

La nouvelle Yaris Hybrid sera donc dévoilée la semaine prochaine; elle sera livrable uniquement en version 5 portes et les livraisons devraient débuter en début d’été 2012. Une citadine bien née qui semble rencontrer un certain succès sur le marché, une démarche écologique, un joli contenu technologique, de jolies qualités dynamiques, une fabrication française (c’est dans l’air du temps !), il ne reste plus qu’ à attendre la tarification pour voir si cette Yaris Hybrid sera un vrai succès sur les différents marchés de l’UE a qui elle est destinée.

Via Toyota, Youtube.