troller T4.0

Troller* ! Ce nom ne vous dit probablement rien et pour cause ce constructeur n’est vendu qu’au Brésil et au coup par coup dans quelques pays d’Amérique du sud. Troller Veículos Especiais S/A est un constructeur né en 1995 à Horizonte de la volonté de Mario Araripe et de son associé Rogério Farias. Dès 1999, le petit constructeur a mis sur le marché, le Troller T4 3.0 L puis le pick up Pantanal dérive du T4. Fort de vraies qualités, d’une bonne fiabilité et d’un coût global raisonnable, la petite marque a fait son trou sur le marché local au point d’intéresser Ford qui a fait l’acquisition de l’entreprise en 2007 via sa filiale Ford do Brasil. Le Troller est aussi produit en Angola et distribué sur le continent africain. 

Au fil des années, la marque ,devenue filiale du groupe Ford, s’est développée et elle a présenté au printemps dernier la nouvelle génération du T4 qui est en vente au Brésil depuis une quinzaine de jours. Ignoré en Europe mais suivi de près par les médias automobiles américains, africains, australiens et bien sur sud américains, le nouveau Troller apporte un peu de fraicheur (et de couleurs) dans le segment des véhicules dits Tout Terrain.
Depuis des années nous sommes assommés par les SUV comme ci, les SUV comme ça, les SUV autoroutiers, les SUV « sportifs » de 2400 kg (et au moins 400ch…) mais ils sont peu nombreux les constructeurs qui ont gardé dans leur catalogue des véhicules avec lesquels on peut s’aventurer hors des sentiers battus sans craindre de rester planter, de casser un pare choc à 2500€ ou de rayer une belle peinture métallisée à 1200€ en option ! On peut citer Mercedes Benz avec son Classe G, Land Rover et son Defender, Suzuki et son Jimny, Jeep et son Wrangler, Toyota et ses Land Cruiser et Hilux, Nissan et son Patrol Y61, Ford et ses Ranger et F150, Mitsubishi et son L200 ou Lada et son Niva. Pour le reste des marques, on oubliera un tel usage même si quelques pick up US ne s’en sortent pas trop mal.

Le Troller T4 2015 se présente avec une allure qui est un mélange plutôt réussi de Toy’ FJ Cruiser, de Wrangler et de Defender. Les médias américains n’hésitent d’ailleurs pas à dire que ce Troller T4 est à considérer comme le Ford Bronco des années 2015/2020 tant il reprend l’esprit de l’ancien 4×4 « compact » de Ford.
On appréciera l’allure robuste (cf les anneaux apparents à l’avant) mais moderne, les portes à faux réduits au minimum, l’agréable mélange des matériaux et des couleurs ainsi que la face avant façon Command’car . Le T4 se veut aussi moderne avec des feux diurnes et des feux arrières à leds

Troller T4 nuancier

Le T4 New Gen est un 4×4 compact à l’ancienne puisqu’il repose sur un chassis échelle, utilise encore deux ponts rigides (avec barres Panhard, différentiel, vitesses courtes) et il est moins long qu’un Renault Captur.
Le Troller 2015 avance les dimensions suivantes :

L : 4.095 m
l : 1.868 m
h : 1.966 m
Emp : 2.585 m
Coffre : 135 dm3
Poids : 2.140 kg
Rayon de braquage : 6.35 m
Capacité maximale de remorquage (2.4 tonnes avec remorque freinée)

Posée sur le classique et toujours solide chassis échelle, on découvre une carrosserie en matériaux composites. Troller utilise essentiellement du SMC* pour réaliser la carrosserie qui est teintée dans la masse. Le T4 est uniquement disponible en version 3 portes et 5 places. Une version dite professionnelle devrait suivre dans les prochains mois. Comme dit plus haut, le Troller T4 profite de deux solides ponts rigides avec barres Panhard, barres stabilisatrices, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques. La direction à recirculation de billes est à assistance hydraulique.

Troller annonce des angles d’attaque et de sortie de 51°, une garde au sol centrale de 31.6 cm, un angle maximal d’inclinaison latérale de 40° et une capacité à traverser un gué de 0.80 m de profondeur (en version standard). Avec de telles valeurs, les chemins creux seront assez vite oubliés !

Le 4×4 est propulsé par un moteur que les américains connaissent assez bien puisqu’il s’agit du bloc Ford Duratorq L5 3.2 L qui officie sous le capot du Transit Spec US et que nous connaissons un petit peu puisqu’il s’agit du moteur 3.2 L TDCI du pick up Ranger vendu en Europe.

Troller T4 moteur L5 3

Ce moteur 3.2 L 20 soupapes suralimenté délivre ici la puissance de 200 ch à 3000 trs/min et un couple de 470 Nm entre 1750 et 2500 trs. Ce moteur est associé à une BVM6 qui envoie la puissance vers les roues arrière ou les 4 roues via une boite de transfert qui fonctionne selon trois modes (2H, 4H et 4L). Bien sur un différentiel à glissement limité gère le transfert de la puissance vers les roues. Le T4 est freiné par 4 disques (ventilés à l’avant) de 305 et 302 mm de diamètre. Le Tout Terrain repose sur des roues en alu chaussées en 255/65 R 17.
Ici peu ou pas d’assistances ou de surassistances électroniques, juste le nécessaire avec un ABS dernière génération et l’EBD qui va avec. Avec le T4, vous oubliez tous les systèmes en « Assist », la conception, les pneus, le couple moteur, le différentiel, la boite de transfert et votre feeling vous feront passer là où un ML, un X5 ou un Pathfinder bourrés d’électronique resteront longuement plantés dans l’attente d’un tracteur ou d’un vieux Toy’ avec treuil !

Bien que non annoncée officiellement, la Vmax est estimée aux environs de 180 km/h et il faut un peu moins de 12.3 secondes pour passer le cap des 100 km/h.

Dans l’habitacle du Troller T4 ne vous attendez pas à la finition d’un Range Rover ou d’un BMW X5, nous sommes plus proche de ce que l’on trouve sur une Jeep Wrangler tant dans la qualité de finition et des plastiques que dans le dessin de la planche de bord. D’ailleurs son apparence, notamment au niveau de la console centrale, n’est pas sans nous rappeler celle des  anciennes Compass et Patriot. Le Troller T4se veut correctement équipé de série avec vitres teintées, vitres électriques, CCP, ordinateur de bord, climatisation bizone régulée électroniquement, hifi Double Din Kenwood avec 4 HP étanches, connectivité iPod, port USB, lecteur CD/MP3, système Bluetooth, alimentation 12V, préquipement spécial Hors Piste pour GPS et télémétrie pour la piste installé face au passager avant. Pour la clarté de l’habitacle mais aussi pour des raisons d’aide à la conduite en milieu difficile, le T4 dispose de deux toits vitrés.

Le T4 dispose d’une banquette arrière rabattable en deux parties (40/60). Le coffre de série n’est pas grand puisque limité à 135 dm3 mais en rabattant la banquette on peut atteindre un volume maximal de 950 dm3. Les matériaux de l’habitacle et la sellerie sont imperméable et résistent à l’eau et aux saletés diverses. L’espace intérieur peut être nettoyé à grande eau, des bondes d’évacuation ont été prévues par le constructeur (comme sur la Wrangler). Les solides barres de portage sont livrées avec le 4×4 sans supplément. Le fabricant a prévu toute une gamme d’accessoire et le T4 est prévu d’origine pour être tropicalisé avec notamment le pré-équipement pour l’installation d’un schnorkel.

Pour découvrir le T4 en mouvement, c’est par là :

Comment naissent les Troller T4 2015 :

Le Troller T4 2015 profite d’une garantie de 3 ans sans limitation de kilométrage et des mêmes services d’assistance que toutes les Ford vendues au Brésil y compris pour le financement. Ce nouveau 4×4 est vendu au prix de 110.990 RS (hors options ou accessoires) ce qui correspond à 36.000€ TTC.
Pour ceux qui espèreraient voir arriver un jour prochain ce 4×4 sur nos marchés européens ou même nord américains, il faut oublier cette hypothèse car la conception rustique de la bête l’empêche de passer les différents tests mis en place par la NHTSA et l’EuroNCAP. Dommage. Une chose est sure, au Brésil, ce nouveau T4 devrait succéder avec « bonheur » à l’ancien T4 3.0 L qui a fait la réputation de la marque.

Et si vous voulez un vrai 4×4 pas cher et efficace sur notre marché, il y a encore moins cher que le Duster dCi 110 4×4, il s’agit de l’inusable Suzuki Jimny qui mérite encore une vraie attention. Et si votre budget est encore plus serré , un Samouraï, une SJ413 ou une vieille CJ feront l’affaire car vu les prix du marché, les Land Rover et les G sont devenus déraisonnables même très fatigués !

troller T4.40

NDLA :

Troller* : Le nom de l’entreprise vient bien des fameux personnages de la mythologie scandinave, les trolls… que nous retrouvons tous au quotidien sur le web !

SMC* : ou Sheet Molding Compound est un semi produit thermodur constitué de nappe de fils coupés ou continus (mats ou rovings), imprégnés entre pellicules par une formulation de résine polyester chargée. L’ensemble est comprimé par une presse à une température comprise entre 140 et 160 °C et une pression allant de 50 à 100 bars. 

Via Troller, Youtube.