Déception ! C’est le seul mot qui me vient à l’esprit en découvrant les premières photos faites par les confrères de Cartech lors de la présentation de la nouvelle Twingo Gordini. Une Twingo RS avec une teinte bleue métallisée ( pas le bleu de France, mais ça on le savait car les gens du marketing nous avaient prévenu ! ), des jantes alu en 17 pouces de la version Cup, deux bandes blanches, des rétros blancs, des logos  » Gordini series » et roule ma poule …en Twingo Gordini.

1-renault-twingo-gordini

A l’intérieur pas même des sièges Recaro, ni un nouveau volant sport ou quelques manos supplémentaires, rien de rien…juste des sièges en cuir gris, avec des parements en cuir bleu, un combiné porte instrument recouvert de cuir surpiqué ( c’est la nouvelle tendance ), un volant marqué de deux bandes blanches et un compte tour qui adopte un boitage bleu ! Voilà, vous avec découvert la Twingo Gordini qui n’est autre que la version chic de la Twingo RS avec option Chassis Cup.

2-renault-twingo-gordini

3-renault-twingo-gordini4-renault-twingo-gordini9-renault-twingo-gordini6-renault-twingo-gordini91-renault-twingo-gordini92-renault-twingo-gordini7-renault-twingo-gordini

Sinon toujours le moteur 1.6 L de 133 chevaux, 160 Nm, une Vmax de 201 km/h, le 0 à 100 km/h en 8.7 secondes et une conso mixte de 7.0 L/100 km. Et pas un cheval de plus, c’est comme ça et pas autrement !

Le prix de cette Twingo « Marketing Gordini » n’est pas connu mais cela ne devrait tarder. Encore un joli marketing mais qui ne dupera plus personne quand nous découvrirons dans quelques mois les Clio et Mégane Gordini. Le nom Gordini est bien de retour mais l’esprit Gord’ est bien loin tout comme le sport un peu radical !

TwingoRS-Gordini-09TwingoRS-Gordini-23TwingoGordini-3Twing-GordTwingo-34Twingo-Gordini8Twingo7Twingo-GordiniTwingoGordini5TwingoGordini-9

details

Reste la question de savoir si les jeunes et nouveaux conducteurs sportifs auraient accepté une auto sans clim, sans cuir, sans radio MP3 et dans ce domaine là , je crois que le marketing de Renault a vu juste, le look, le nom avant la passion…il suffit de voir le succès rencontré par l’Abarth 500, qui est loin d’être une sportive pure et dure comme son nom l’indique, pour s’en convaincre.

Mais quand même une Twingo Gordini « bleu de France » avec deux Recaro Speed, un volant un peu tulipé, pas de cuir ni de lourd toit ouvrant en verre mais avec un pot compèt façon Devil ça aurait eu son charme ! Peut être sur la Twingo Alpine, qui sait !

5-renault-twingo-gordini

Via Cartech.