Comme nous le faisons de temps à autres et au delà de tout esprit partisan (:D ), je vous propose de faire un point sur quelques faits qui marquent ce début d’été 2012. Ainsi nous parlerons de la Nissan Leaf, de la Tesla Model S, de la Mia Electric, du marché français, d’Autolib’  avec ses bornes de recharge et de la Renault Twizy.

A tout seigneur, tout honneur, commençons par la Nissan Leaf et un vrai problème d’autonomie mis à jour par plusieurs sites et CBS5. Dans les régions où il fait un peu chaud et où l’ensoleillement est important, les propriétaires ont constaté sur les voitures agées d’une année environ avaient de gros problèmes d’autonomie. Ainsi sur certaines voitures les batteries auraient de vraies faiblesses et ne permettraient qu’une autonomie de 70 à 85 km environs. Un possesseur de Leaf depuis un an explique même que sa voiture a vu son autonomie passer 145 km à 70 km. L’affaire met un peu Nissan USA dans l’embarras  car si l’on se réfère aux spécifications du constructeur, les dites batteries ne doivent perdre que 30% de leurs capacités au bout de… 7 ans ! On est donc bien loin des 50% au bout d’un an. A ce problème, les gens de chez Nissan expliquent à leurs clients qu’il vaut mieux éviter de mettre la Leaf dans des conditions « extrêmes » de températures ambiantes. Ils préconisent aussi d’éviter de garer les Leaf dans des endroits où elles risquent d’être en plein soleil. Mark Perry, directeur produit de Nissan NA ajoute :  » Les chaleurs extrêmes ne sont absolument pas souhaitables pour les batteries des Leaf, notamment quand il s’agit de températures vraiment élevées, dépassant les 48 °C comme ça peut être le cas en plein soleil ». Elles n’apprécient pas le froid, maintenant le chaud, il va donc falloir envisager sérieusement le bon lieu d’habitation pour profiter pleinement de la Nissan électrique. Aussi je suggère aux acheteurs français d’envisager la Bretagne, une partie du nord est de l’Aquitaine, la Drôme provençale, l’Anjou et le Val de Loire et la Normandie, pour les autres, il existe une bonne solution, utiliser sa Leaf la nuit de mars à début novembre avant qu’il ne fasse trop froid. Plus sérieusement on est surpris de tels soucis d’utilisation et du vieillissement précoce des batteries car il ne faut pas perdre de vue que la Renault Zoé qui arrivera cet automne est équipée de même type de batteries !

Tesla est lui aussi en proie à des problèmes d’autonomie avec la nouvelle Model S. Selon GCR (Green Car Reports), les Tesla Model S ne supporteraient pas bien les températures trop fraiches pour ne pas dire froides, c’est à dire égales ou inférieures à 0°C. Selon GCR, les Model S version 82 kWh verraient leur autonomie homologuée diminuer de 20% environ ce qui veut dire que celle ci ne serait plus que de 350 km environs. Pas catastrophique puisque nettement meilleur que la concurrence mais les acheteurs qui vivent dans des régions potentiellement froides doivent le savoir ! Il semble que cette affaire soit transposable Models S équipées de batteries moins performantes. Toujours chez Tesla, la production de la berline électrique aurait vu sa cadence de production chuter de moitié sans raison apparente. Ainsi ce ne sont plus 1000 autos qui seraient produites chaque mois mais seulement 500 ce qui va entrainer des retards de livraisons parmi les 5000 premiers clients qui doivent être livrés avant la fin de l’ année 2012. La baisse de la production est annoncée pour durer trois mois c’est à dire jusqu’à fin septembre. Le constructeur californien ne donne aucune raison à cette baisse de la production.

Nous poursuivrons avec un coup d’oeil sur l’état du marché des VE en France au mois de juin 2010 avec deux surprises. La première c’est que les ventes de VE en juin 2012 dans l’hegaxone ont chuter de 21% par rapport au même mois de 2011. Ainsi en 2011, 142 VE avaient été immatriculés en France, alors que cette année ce sont seulement 112 autos qui ont été mise à la route. On constate ainsi que le marché des VE chute plus fortement que celui des voitures à moteurs thermiques. Pas un bon signe pour les prochains mois surtout quand on constate que seulement 1383 voitures électriques ont pris la route depuis le 1er janvier dernier (La Twizy n’est pas comptabilisée dans ces chiffres puisque ce n’est pas une voiture mais un quadricycle). Le seconde surprise vient de la voiture la plus immatriculée. Exit Leaf, exit Autolib’, exit C-Zero puisqu’il s’agit de la petite Mia Electric dont 38 exemplaires ont été mis à la route en juin. Pour le classement de juin 2012, il est le suivant :

Mia Electric : 38 ex

Citroën C-Zero : 28 ex

Nissan Leaf : 15 ex

Peugeot iOn : 12 ex

Renault Fluence : 10 ex

Mitsubishi i-MiEV : 4 ex

Tesla Roadster : 2 ex

Bolloré Bluecar : 2 ex

Renault Zoé : 1 ex

Le Kangoo ZE n’est pas dans ce classement car c’est un VUL et non un VP. Une chose est sure, le marché n’est pas florissant et ce n »est pas l’absence des nouvelles infrastructures publiques/privées ou sur la voie publique qui va arranger l’affaire.

Depuis la fin du mois de juin Autolib’ met à disposition ses bornes de recharge à tous les conducteurs de voitures électriques. Ainsi les propriétaires de véhicules électriques peuvent désormais profiter des 500 stations d’Autolib’ (1500 points de recharge annoncé pour la fin de l’année 2012) pour se recharger. Pour bénéficier de ce nouveau service proposé par le loueur de VE, il suffit de prendre un abonnement qui sera facturé 15€ par mois ou 180€/mois. Cet abonnement de base permet de profiter quotidiennement de 2h15 de recharge, au delà c’est 6€ par tranche de 30 minutes. L’affaire se complique quand le propriétaire d’un VE veut effectuer une recharge complète, c’est à dire entre 6 et 8 heures de temps. Autolib’ propose donc de pouvoir le faire la nuit entre 20h00 et 8h00 le lendemain matin mais vous n’aller pas croire que cela est gratuit. Au départ 4h30 sont offerts au clients et pour le solde de la recharge, il faut s’acquitter d’une facture de 5€. Et le lendemain matin si vous débranchez votre auto à 8h01, il vous en coûtera 6€ de plus car toute demie heure entamée est due ! Chez Bolloré il n’y a donc pas de petit profit et il faut prendre en compte cet élément si on veut recharger sa voiture. Pour rester à Paris avec Autolib’, sachez que le service compte à la moitié de l’année un peu plus de 16.000 abonnés ce qui n’est pas mal en soit mais bien loin des objectifs fixés par Bolloré. La rentabilité que le groupe voyait plus proche que prévue semble de nouveau s’éloigner sérieusement même si chez le loueur on fait bonne figure en parlant du nombre total d’utilisation et en mettant en avant que tout ira mieux en fin d’année quand les 3000 autos seront en service avec les 1500 stations réparties entre Paris et la banlieue.

Nous finirons avec la Renault Twizy qui vient de recevoir une des plus prestigieuses distinctions au monde en matière de design puisqu’elle a été sacré Best of the best 2012 aux Red Dot Design Awards. Ce prix est une énorme reconnaissance pour Renault, ses services de R&D et de design et on est d’ailleurs un peu étonné que Renault ait attendu plus de 15 jours avant de mettre en avant ce glorieux titre mondial. La Twizy a gagné face à 4515 autres produits et devant un jury de 30 membres « éminents » ou experts internationaux en matière de design. Chez le constructeur français on se dit très heureux de cette récompense et le directeur du design de Renault Sport Technologie y a même été de son petit speech officiel :  »  Nous sommes heureux que le concept, les lignes et les fonctions de Twizy aient été récompensés par le Red Dot Award qui est une belle distinction. Parce que la marque Renault est centrée sur l’humain, nous avons conçu Twizy de façon à exprimer une nouvelle mobilité urbaine mettant l’accent sur une très grande facilité d’usage. L’expression de l’objet étant fondamentale, nous avons travaillé très tôt sur l’attitude générale mais également sur le dessin de la face avant pour donner à Twizy une image sympathique traduisant immédiatement son caractère ludique et familier. Ce prix nous encourage à continuer notre engagement en faveur de l’innovation pour tous, chère aux véhicules Renault afin de les rendre toujours plus innovants, conviviaux  et attrayants ».

Ci dessous, deux vidéos : Comment naissent les Twizy et Balade en Twizy.

Via CBS, TheTruthAboutCar, Le Télegramme, Renault, AutoPlus, Youtube.