vencer-sarthe.00

Vencer est un nouveau constructeur automobile néerlandais créé par Robert Cobben et installé dans la bonne ville de Vriezenveen. Il y a environ 18-24 mois que ce nom est apparu dans le monde de l’automobile. Vencer annonçait la nouvelle supercar hollandaise, la Sarthe. Teasers, annonces divers, sketchs ont été mis à la disposition des médias depuis une année environ pour annoncer l’arrivée sur le marché de la nouvelle voiture de sport qui vise à faire oublier les Spyker et autres… Daf !

vencer-sarthe.0

C’est au début du printemps que la voiture est apparue pour la première fois lors du salon Top Marques à Monaco. ?Nous l’avons ensuite revue en juin dernier lors de la parade des pilotes pour les 24 Heures du Mans. C’est d’ailleurs le pilote néerlandais Jeroen Bleekemolen qui conduisait la voiture dans les rues mancelles.

La voiture est réapparue il y a une quinzaine de jours de l’autre coté de la Manche lors du Salon Privé de Londres qui se tenait à Syon Park. A cette occasion la voiture (bien roulante et non une maquette !) a été désignée “Most Sensational Supercar 2013” à l’Audemars Piguet British Supercar Show qui se déroule pendant l’exposition.

La Vencer Sarthe est construite à la main. La base de la voiture est un châssis « hybride » fzait d’une part en tubes d’acier de haute qualité avec une structure de sécurité et un sous-châssis arrière en chrome-molybdène. Le soubassement de la Sarthe se compose d’une structure aluminium en nid d’abeille. Selon Vencer, cette combinaison de matériaux et de techniques de construction doit se traduire par un châssis robuste, très rigide et léger. La carrosserie de la voiture est faire en fibre de carbone pour garantir rigidité mais aussi légèreté à l’ensemble qui veut aller jour dans la cour des grandes ! Pour ce qui est de l’allure de cette Sarthe, le style est relativement classique et inspiré par les supercars du moment ou mêmes les plus anciennes. Un logo Noble serait posé sur le capot que cela ne choquerait pas.
Ainsi construite, cette supercar annonce un poids à vide de 1390 kg pour une longueur de 4.515 m, une largeur de 1.984 m, le tout posé sur un empattement long de 2.791 m. Le constructeur annonce une répartition des masses à vide de l’ordre de 45% sur l’avant et 55% sur l’arrière.

Quatre doubles wishbones assurent la suspension et les trains roulants. La voiture est freinée par 4 disques ventilés et percés de 356 mm. Ils sont pincés par des étriers à 8 et 4 pistons. L’auto repose sur des roues en 19 et 20 pouces chaussées respectivement en 245/35 R 19 et 295/30 R 20. Bien évidemment c’est le manufacturier néerlandais Vredestein qui fournit les pneumatiques de type Ultrac Vorti.

La Vencer Sarthe est propulsée par un moteur V8 placé en position longitudinale arrière. Il s’agit d’un moteur d’origine GM et plus particulièrement le 6.2 L LS3 dans une version forte de 510 ch à 6000 trs/min, 650 Nm à 4700 trs. Ce bloc moteur est associé avec une BVM6 Tremec et un différentiel à glissement limité.
La voiture revendique une Vmax de 326 km/h et un 0 à 100 km/h abattu en 3.8 secondes.

L’habitacle se pare de fibre de carbone, d’alcantara et de cuir avec surpiqures contrastées. A la vue des premières images du cockpit, il semble que ce soit Recaro qui fournisse les sièges sport de cette hollandaise de compèt’. On remarquera aussi le combiné porte instrument installé en position centrale en haut de la console qui n’est pas sans rappeler celui de la Caterham AeroSeven découverte il y a peu.

Pour retrouver la Sarthe au moment de sa présentation officielle à Monaco, c’est par là et en vidéo.

La commercialisation de la Vencer Sarthe débutera dans le courant de l’année 2014. La voiture sera produite au rythme de 10 à 15 exemplaires par an. Le prix de base annoncé est de 265.000€ HT ou 316.940€ TTC (TVA à 19.6%) mais pourra être facilement majoré si le client veut quelques excentricités ou des éléments de personnalisation.

vencer-sarthe.13

Via Vencer, Youtube.