Pour ceux d’entre vous qui ont eu l’occasion d’aller aux USA et de visiter New York,  vous avez surement été vous promener visité du coté  de Central Park. Sur place et dans les environs vous avez probablement remarqué les très nombreux attelages et calèches qui circulent sur les chemins et dans les grandes allées du fameux parc new yorkais. 659985-caleche-cocher-bordure-madison-squareCette affaire pourrait très vite devenir de l’histoire ancienne si l’on en croit les propos du nouveau maire de la ville, Bill Blasio qui a prêté serment ce 1er janvier 2014. Ce dernier envisage ainsi très sérieusement et très rapidement de les supprimer et de les remplacer par… des voitures électriques.

Le maire justifie sa proposition en expliquant que des chevaux et des calèches n’ont pas leur place dans une ville se voulant civilisée. Il estime que cette situation est même cruelle pour les chevaux qui n’ont rien à faire au coeur d’une ville où circulent des dizaines de milliers de voitures chaque jour.

Le maire bénéficie du soutien d’Allie Fieldman, directrice du plus important groupe pour la protection des animaux de New York qui explique :« Aucun touriste ne vient à New York uniquement pour se promener dans une calèche.  Les chevaux n’ont pas leur place dans un environnement urbain congestionné. Ils doivent respirer l’air pollué par les voitures tout en évitant le trafic… au lieu d’être dans un champ en train de courir. »

Bien sur, les calèchiers sont farouchement opposés à cette proposition et leur syndicat fait savoir qu’il n’hésitera pas à porter l’affaire devant les tribunaux si le maire passe des paroles aux actes. Reste que l’affaire n’est pas désapprouvée (ni approuvée d’ailleurs !) par les new yorkais, ce qui pourrait laisser le champs libre à Bill Blasion pour remplacer en 2014 ou 2015, les calèches à chevaux en place depuis le 19eme siècle par des véhicules au style antique propulsés par des moteurs électriques…

659976-madison-square-park-1900

Une affaire à suivre dans les prochains mois.

Via RFI, IciNewYork.
Crédits photos : Bibliothèque du Congrès