Tous les ans, les constructeurs automobiles nous invitent à essayer leurs modèles 4 roues motrices dans la neige. L’année dernière, nous étions déjà allé à Val d’Isère avec BMW pour essayer leur système de transmission intégrale. Malheureusement la météo n’était pas au beau fixe et la conduite sur glace à du être quelque peu réduite. Cette année, la météo plus clémente nous a permis d’essayer ce système sur l’ensemble du circuit de glace et ça a été pour moi une très bonne découverte.

Première partie : sur la glace !

L’année dernière comme vous pouvez le voir et le lire dans cet article, la météo fut assez ensoleillée. Cette année, moins de soleil, plus de froid, le circuit de glace était parfait pour expérimenter la conduite sur cette surface assez inhabituelle qu’est la glace.

J’ai pu depuis 3 ans essayer quelques fois des voitures sur circuit. Et la règle d’or est souvent la même : frappe fort dans les freins, engage toi dans les virages et accélère pédale au plancher.

Sur la glace, c’est tout l’inverse. Il faut être doux sur les freins, même très doux. Il faut à peine lécher la pédale. Pour la direction, si vous mettez plus d’un quart de volant, la voiture va sous-virer. Et pour ce qui est de l’accélérateur, il faut savoir doser idéalement.

Il faut donc combiner toutes ces nouvelles techniques déroutantes sur circuit et surtout projeter au maximum son regard le plus loin possible là où l’on doit aller. Chose qui est assez simple à mettre en œuvre sur circuit asphalte mais qui devient tout de suite plus difficile sur glace lorsque la voiture n’agit pas comme vous l’aimeriez.

Une fois analysées et intégrées ces techniques peu communes, on arrive à s’amuser un peu. On comprend l’intérêt du système xDrive sur un circuit totalement gelé. Le système 4 roues motrices du constructeur bavarois est très intelligent. Il va savoir seul quelle puissance donner à chacune des roues sans besoin de mode neige, terre, boue. Et surtout, le système donne, dès qu’on atteint un certain angle dans le volant, la priorité au train arrière pour transformer la voiture en propulsion.

Résultat : la voiture devient très rapidement, très amusante à prendre en main et glisse du train arrière en toute sécurité car on conduit à moins de 30 km/h sur un circuit. Envie d’essayer cette expérience à Val d’Isère? Dirigé vous vers ce lien.

Deuxième partie : Au volant de la nouveauté !

Nous avons eu aussi l’occasion d’essayer durant une vingtaine de minute, en avant première, la nouvelle BMW X2, le nouveau SUV urbain de la marque à l’hélice.

Lorsque je l’ai découvert en photo, j’étais resté sur ma réserve. Le style assez différent des BMW que j’aime m’avait quelque peu déçu. Mais en vrai, j’ai tout de suite changé d’avis. L’audace de ce design et des couleurs fait plaisir à voir dans un paysage automobile parfois morose.

Restait à savoir ce que ça donne au volant. Eh bien c’est aussi une bonne surprise. A son volant, on peut avoir une position de conduite assez basse, digne d’une Série 1. Bien que ce soit une traction à moteur transversal, la voiture se comporte assez bien grâce à l’ajout du système xDrive. Ce dernier, bien que typé « traction » est assez dynamique. Il permet d’avoir un ajout de grip au train arrière très appréciable sur des terrains enneigés.

BMW réussit donc ce tour de force d’avoir la ligne d’un SUV, très à la mode aujourd’hui, mais aussi une position de conduite d’une berline. Mais j’y reviendrai plus en détail très vite, après mon essai plus complet à son volant.

Pour voir quelques images dynamiques de notre petit séjour à Val d’Isère, c’est ci-dessous :

Envie d’essayer une BMW xDrive à la montagne lors de vos vacances ? C’est toujours possible jusqu’au 12 Mars. Où ? Dans les stations de Chamonix, Megève, Courchevel et Val d’Isère. Pour vous inscrire cliquez-ici.

Merci à BMW France pour l’invitation et leur gentillesse. Merci à JB et Ilan du Billet Auto pour leurs aides sur ce tournage.

Crédit Vidéo : Ugo Blogautomobile et JB du Billet Auto

Crédit Photo : Ugo Missana