La nouvelle Ferrari F150 a effectué ses premiers kilomètres vendredi et samedi sur la piste de Fiorano. Les deux journées étaient consacrées au shakedown de la F150. Au menu, pneus « Full-Wet », passages des rapports de boite plutôt doux, pas de chronos communiqués, etc… : ni l’espagnol ni le brésilien n’a recherché la performance. Fernando Alonso et Felipe Massa ont simplement découvert leur nouvelle monoplace et évalué le Kers et le nouveau système d’aileron arrière mobile.

Les premiers clichés nous permettent de voir le fameux aileron arrière mobile en action. C’est le plan supérieur qui bouge, à l’aide de la petite ailette grise : la partie mécanique est logée dans le montant centrale de l’aileron arrière, alors qu’on aurai pu penser que le système se logerait dans les deux dérives latérales. Un véritable challenge pour la saison 2011 selon Tombazis, le designer en chef de la Scuderia : « Nous avons dû concevoir un aileron qui ne modifiait pas la performance dans sa configuration normale, mais nous apportait la vitesse de pointe la plus élevée possible dans les lignes droites pour la qualification ou les dépassements. C’était un projet très important […] La performance de l’aileron arrière ajustable n’influence pas seulement l’équilibre de la voiture mais il émet aussi un vortex compliqué. En général, l’interaction entre les ailerons avant et arrière est très importante, nous avons donc dû travailler sur ces deux éléments comme un ensemble« .

Le dernier cliché nous permet de voir deux choses. Tout d’abord on mesure la cure d’amaigrissement que la F150 a fait par rapport à la F10 de l’année dernière. Mais on voit aussi une première version de la nouvelle suspension qui fait beaucoup parler ces derniers temps. La suspension n’est pas à tirant comme sur la Red Bull, mais un système à poussoir où les suspensions avant et arrière sont interconnectées. Un système qui va mettre un peu de temps à être 100% opérationnel, puisque les ingénieurs ont testé plusieurs solutions : « Nous avons testé plusieurs choses pour la suspension, dont la solution Red Bull. Il y a différentes options pour la suspension et concernant l’aérodynamique, les tirants ont effectivement l’avantage. Notre choix a été de conserver les poussoirs, en améliorant l’arrière de la voiture pour de vrais gains aérodynamiques. De ce point de vue, on pense avoir réussi à atteindre le même niveau avec cette technologie qu’avec les tirants et on a utilisé le minimum d’espace. Nous avons aussi beaucoup travaillé sur les amortisseurs. Le package pour la première course sera très agressif, grâce au temps supplémentaire accordée à nos aérodynamiciens. »

Place aux vidéos et aux photos des premiers essais de Fernando Alonso et Felipe Massa :

Un week end aussi consacré aux fans et clients de la marque au cheval cabré. L’unique châssis de la F150 a déjà pris la route pour Valencia, où les premiers essais privés débuteront ce mardi.

Via youtube, ferrarif150.com