Ce sera l’une des nouveautés hybrides interessantes du prochain salon de Genève, voici la Volvo V60 Hybrid.  Un joli break hybride qui marie moteur diesel et moteur électrique et présente, au moins sur le papier un bel agrément et de belles performances notamment au niveau des capacités routières et de la consommation.

Cette nouvelle Volvo V60 Hybrid est intéressante à plus d’un d’un titre. Tout d’abord c’est une voiture plug-in, ensuite elle dispose d’un beau moteur diesel L5 D5 de dernière génération développant 215 ch et 440 Nm, poursuivons avec un moteur électrique fort de 51.5 kW ( 70 ch ) et enfin ce moteur électrique est installé… à l’arrière grâce à l’implantation d’un essieu dit ERAD ( Electric Rean Axle Drive ). Et hop d’un coup d’un seul, nous nous retrouvons avec une suédoise qui dispose d’un système hybride qui rappelle fortement le système Hybrid4 de Peugeot qui tarde à venir ( 3008, RCZ  ). Ainsi associés, les deux moteurs permettent à la V60 Hybrid de revendiquer la puissance « raisonnable » de 285 chevaux. Le constructeur de Göteborg serait il en train de griller la politesse à la marque française qui tarde à mettre sur le marché sa technologie. Pour développer cette V60 Hybrid Plug-in, Volvo s’est associé avec le spécialiste suédois de l’énergie électrique, le groupe Vattenfall.

Mais la Volvo ajoute au principe des 4 roues motrices, celui de la recharge Plug-in via une prise de courant domestique. La V60 Hybrid dispose de batteries lithium ion qui peuvent alimenter le moteur électrique afin de permettre de parcourir quelques 50 km  sur leur seule énergie. La transmission est assurée par une BVA6 spécialement développée pour cette voiture. Pour ce qui est des consommations en cours d’homologation, sachez que Volvo annonce un excellent 1.9 L/100 km et 49 g de CO2/km en cycle mixte.

Stefan Jacoby, patron de Volvo, annonce par ailleurs des performances de sportive tout en garantissant un excellent compromis entre capacités mécaniques, plaisir de conduite et émissions de CO2. La voiture devrait être prête pour la fin d’année 2011 et dans les show rooms dès le début d’année 2012. Il va falloir que Peugeot mette le turbo si le constructeur franc comtois ne veut pas se voir grillé la priorité sur le marché. Un beau projet technique, écologique qui méritera attention dans les mois qui viennent puisqu’il préserve le plaisir de la conduite !

Via Volvo