Objectif annoncé par le groupe automobile allemand depuis quelques années, passer le cap des 10 millions d’autos vendues chaque année (c’est en passe d’être atteint dès la fin de cette année 2014) et devenir N°1 mondial du secteur automobile dès 2018 devant le japonais Toyota en oubliant GM et l’Alliance Renault-Nissan…
A quelques semaines de la fin de l’année, VAG n’est séparé de Toyota que par quelques 70.000 unités ce qui n’est rien à l’échelle du marché mondial.

Wolfsburg usine Volkswagen

Mais au delà des objectifs de production, de ventes et de gains financiers, le groupe wolfsbourgeois a désormais comme projet de devenir le premier groupe automobile dans le domaine écologique… Pour parvenir à tout cela, Martin Winterkorn, le patron de Volkswagen a annoncé ce jour que son entreprise allait investir quelques 85.6 milliards d’euros entre 2015 et 2019 (soit >17.1 milliards d’euros/an), afin de développer de nouveaux modèles et de nouvelles technologies liées à l’automobile et au monde du transport. En fait, VW annonce un investissement supplémentaire annuel de 300 millions et ajoute une année au plan initial qui n’allait que jusqu’en 2018.

Sur les 85.6 milliards d’euros, quelques 64.3 milliards d’euros seront des investissements physiques (propriétés, usines et équipements) et 21.9 milliards d’euros seront consacrés aux frais de développement (essentiellement de la R&D), afin de faire en sorte que les produits du groupe respectent l’ensemble des normes de protection de l’environnement à venir dans les différentes régions du monde où Volkswagen est présent, c’est à dire presque partout…
En outre plus de la moitié de ces investissements physiques (55%) iront à l’Allemagne afin de moderniser les 28 unités industrielles du groupe sur leurs terres natales.

85.6 milliards d’euros seront investis par VAG dont 41.3 milliards d’euros seront spécialement destinés à la modernisation et l’extension des gammes de produits de toutes les marques de l’entreprise. Enfin Volkswagen l’annonce haut et fort c’est le segment des véhicules de loisir qui sera l’une des priorités de l’entreprise dans les cinq prochaines années. D’ici à 2019/2020, nous allons donc « manger » du SUV, du crossover, à la façon Basse Saxe. Les futurs Q7, Tiguan Mk2, SUV Seat, grand SUV Skoda ou VW Taigun ne sont qu’une première salve !

Et comme si ces 85.5 milliards ne suffisaient pas, Martin Winterkorn a clairement expliqué que les investissements dans les co-entreprises de Volkswagen en Chine n’apparaissent pas dans le plan 2015-2019 exposé ci dessus. Elles font l’objet d’un plan d’investissement séparé dont le montant s’élève à quelques 22 milliards d’euros. L’ensemble de ces annonces, en phase avec le précédent plan a bien évidemment été approuvé par le conseil de surveillance de l’entreprise.
Au total, ce sont près de 108 millards d’euros que VW va investir, ce qui est colossal !

Mais VW ce n’est pas seulement des dizaines de milliards c’est aussi l’annonce de la réduction de ses coûts de l’ordre de 10 milliards d’euros par an. Au départ seule la marque Volkswagen devait réaliser des économies pour un montant de 5 milliards d’euros mais nous avons appris que c’est désormais l’ensemble des marques du groupe qui est concerné par ces mesures. Les économies supplémentaires représentent un montant de 5 milliards d’euros par an réparti entre les différentes filiales de l’entreprise.

Martin Winterkorn a aussi annoncé que le groupe VW se fixe pour objectif d’atteindre une marge opérationnelle de l’ordre de 8 % d’ici à l’année 2018.

Toujours au chapitre des annonces mais plus dans le domaine de la production, on découvre que les plateformes modulaires (entre autres les MQB et MLB) ne sont pas réservées à l’automobile puisqu’on a appris que l’entreprise va mettre en place une nouvelle plateforme adaptable commune pour ses poids lourds.
Celle ci est en cours de finalisation et c’est la marque Scania qui devrait être la première marque de la division PL de Volkswagen à proposer un modèle basé sur cette future plateforme. Ainsi dès 2016, la firme suédoise proposera un ou plusieurs modèles développés sur cette nouvelle base. M.A.N devrait profiter de cette évolution en 2017 ou début 2018.

Enfin, le groupe Volkswagen veut aussi sa part du gâteau dans l’autopartage et annonce qu’Audi vient de lancer deux programmes (pilotes pour l’instant) en Allemagne et en Suède. Dans les deux pays, ce sont les capitales qui ont été choisies. Ces programmes prennent les doux noms d’Audi Select (rien à voir avec les V.O) à Berlin et d’Audi Unite à Stockholm.

Nous reparlerons très vite du groupe Volkswagen et de ses futures productions qui s’annoncent en nombre pour les prochaines années.

Via AFP, Les Echos, Handelsblatt, AutomotiveNews, FAZ.