Wow ! Volvo est de retour aux affaires ! Ca envoie du pâté ! Y’a pas que le L6 de Munich dans la vie, y’a aussi celui de Göteborg ! La belle bleue !

Volvo est en forme en ce moment et cette nouvelle S60 Polestar en est une preuve supplémentaire. Lorsque la firme suédoise a été vendue par Ford en 2010, nous étions nombreux à douter de l’avenir du constructeur. Nous avons craint, moi le premier, que Geely achète un logo, une technologie de pointe pour envoyer tout cela en Chine. Au final, il n’en est rien et Volvo est de retour et en forme. Sur les marchés, les ventes sont à la hausses, les chiffres financiers sont les meilleurs depuis longtemps et Volvo parvient à se repositionner petit à petit face aux allemandes premium avec des modèles séduisants comme les S60, V60, V40, XC60, futur XC40, sans parler des évolutions des modèles existants qui méritent toujours attention comme les V70, C30, XC70, C70 sans parler des plus anciennes S80 ou XC90 récemment actualisées. Et avec cette nouvelle S60 Polestar, Volvo se positionne très clairement en chasseur de M3 mais aussi de C63 AMG, d’ISF ou de RS4.

Nous savions tous que la prochaine M3/M4 allait revenir avec un L6 TwinPower Turbo d’environ 450 ch mais nous ne nous doutions pas que Volvo et sa division sportive, Polestar, travaillaient au développement d’une berline rageuse qui, si l’on se réfère aux données officielles, va “ramoner” grave et mettre à mal la concurrence germanique et japonaise. Alors que nous pensions tous à une voiture d’environ 400 ch avec le moteur V8 4.4 L, Volvo et Polestar ont fait le choix du downsizing avec le moteur L6  3.0 L suralimenté Volvo dans une version totalement revue et méchamment puissante puisque cette S60 revendique la puissance de 508 ch.

Volvo et Polestar nous propose une S60 équipée d’un discret kit aérodynamique s’inspire très directement de celui de la S60 R-Design Polestar Edition 325 ch de l’an passé. L’ensemble est discret avec un pare choc spoiler sportif mais pas massif ou trop voyant, des bas de caisse bien intégrés, une jupe arrière avec un diffuseur et un discret becquet de coffre. L’ensemble est ici plus voyant car il est mis en avant par la livrée Baby Blue qui est la couleur officielle de Polestar. La voiture profite aussi de voies élargies de 20 mm, d’une suspension surbaissée de 20 mm à l’avant et 40 mm à l’arrière avec amortisseurs sport Öhlins et elle est posée sur de nouvelles jantes alu en 19 pouces chaussées en 265/30 R 19. La S60 Polestar profite aussi de nouvelles barres stabilisatrices de plus gros diamètre et plus rigides, une barre anti rapprochement est aussi disposée à l’avant au dessus des chapelles d’amortisseurs pour rigidifier le train avant. Cette S60 très sportive est freinée par un nouveau système développé par Polestar qui se compose de disques ventilés en 380 et 302 mm pincés par des étriers à 6 et 4 pistons.

Mécaniquement, cette S60 Polestar est propulsée par le 6 cylindres en ligne T6 de 2953 cm3 dans une version revue et vitaminée par une gros travail sur l’ensemble propulseur. Ainsi on apprend que la culasse est nouvelle, que tout l’équipage mobile du moteur a été renforcé (bielles, pistons, vilebrequin) pour supporter au mieux le surcroit de puissance. L’admission est elle aussi nouvelle tout comme le système de refroidissement et le turbo qui est désormais un Garett 3171 (apparemment, selon mes recherches, une évolution du GTX3071R ou 3076R). Bien sur l’ECU est nouvelle elle aussi et tout l’échappement du moteur est différent de ce que nous connaissons sur une T6 par exemple. Ainsi la S60 Polestar revendique la puissance de 508 ch à 6500 trs/min et un couple de  près de 580 Nm à 5500 trs, ce qui est le gage de belles performances surtout quand on sait que la voiture ne pèse que 1640 kg ce qui fait un rapport poids/puissance “raisonnable” de 3.22 kg/ch. Ce moteur L6 3.0 L annonce ainsi une puissance spécifique de 172 ch au litre ! La Volvo revendique ainsi une Vmax supérieure à 300 km/h et un 0 à 100 km/h plié en à peine 3.9 secondes, c’est à dire de beaux chronos qui secouent bien la concurrence.

La transmission est assurée par une BVM6, ce qui devient rare sur ce segment où BVAR et boite de vitesse à double embrayage sont désormais la norme. La puissance passe au sol via 4 roues motrices et un système Haldex E-LSD qui est en fait un différentiel à glissement limité qui veille à la bonne répartition de la puissance vers les roues . Cet ensemble annonce du tout bon et du lourd face à une concurrence  qui risque d’être un peu à la peine en terme de puissance et de poids.

Peu d’éléments au sujet de l’habitacle qui s’équipe de nouveaux sièges sport développés par Volvo et Polestar recouverts de cuir et d’alcantara gris et d’une ambiance sportive dont on ne sait pas encore grand chose. Cette S60 Polestar est une sorte de véhicule test pour voir si la clientèle est là et est prête à acheter ce genre de sportive méchante mais discrète dans son apparence ! Nous devrions en savoir plus au moment du salon de Paris mais une chose est sure, c’est une belle première approche d’une vraie rivale des M3 et RS4 qui pourraient être malmenée si la version de série venait à être identique ! Et puis messieurs Volvo et Polestar , si vous avez 5 minutes cet été, faites nous la même en V60 Polestar, ca va déchirer !

Via Volvo, Polestar.