4CV, R4 F4, D4 1000 kg, Chambord, Simca 1000, Anglia, R16, Dauphine, Fiat 650, Aronde, 403 familiale, Prairie… Que de noms qui sont familiers aux amateurs d’anciennes ou qui sont inconnus aux plus jeunes d’entre nous qui n’ont pas encore gouté aux joies des « vieilles dames de la route » . Et pourtant pour beaucoup, elles ne sont plus aujourd’hui que des masses de métal parfois informes, souvent mangées par la rouille et les végétaux, oubliées dans un sous bois, au fond d’une grange sous un tas de bois ou pire encore, posées  dans l’indifférence au fond d’une mare d’huile, d’essence et de déchets dans une casse oubliée ou pas aux normes…

Et pourtant elles en ont fait des millions de kilomètres, elles en ont transporté des familles, des VRP ou des marchandises mais le temps, la technologie, la société de consommation les ont vite mis au rebut, jeté en pature aux ronces ou aux casseurs… et dire que dans 20 ans, il en sera de même pour les A4 , C5, DS3 et autre Lexus, peut être en moins grandes quantités mais il y aura toujours une auto oubliée dans un coin de garage ou de nature malgré les multiples normes, préconisations, alors ce soir petit voyage dans le passé, parmi les voraces végétaux, les souvenirs d’une période de l’histoire automobile déjà loin mais aussi le plaisir de « voyager » comme on le faisait il y a 40 ou 50 ans … Tout ce la en compagnie de Chasseur de rouille qui nous propose cette étonnante galerie photographiée en partie dans l’Aube.

Et un vieux Saviem qui aurait très bien pu transporter une bruyante colonie de vacances en partance pour le Gers ou des touristes endimanchés dans le Galibier !

Prenez 5 minutes, jetez un oeil ! Il y a surement parmi toutes ces carcasses rouillées, une qui vous rappellera un souvenir, une grange d’un grand père ou un voyage chez l’oncle Georges à Menton il y a quelques bonnes paires d’années.

Via Chasseur de Rouille que je remercie pour cette galerie.