… et pas forcément du bon !

Par quoi commencer ? Par le retour d’Alfa Romeo aux USA qui vient d’être reporté sur ordre de l’administrateur délégué Sergio Marchionne. Selon les informations officielles, le retour d’Alfa Romeo programmé pour la fin du premier semestre 2012 est reporté d’au moins 6 mois…

Toujours selon les sources officielles confirmées par Automotive News, il paraitrait que ce report de plus de 6 mois ( on parle même d’une année ) serait du à un design non satisfaisant das futures voitures du constructeur milanais. Ainsi, Sergio Marchionne aurait demandé de revoir profondément le dessin de la Giulia ( étonnant tout de même à 7 mois de sa présentation ! ) mais aussi celui des SUV Alfa développés sur base de Jeep et même celui de la MiTo 3et 5 Portes. Etrange et sans remettre de l’huile sur le biscione, je rappelle que nous n’avons toujours pas vu un mulet ou un prototype de la Giulia, des SUV ou de la future MiTo ( cette dernière étant plus facile à dissimuler sous les traits des futures Grande Punto qui tournent déjà ! ).

Dans le juste prolongement de cette annonce, on apprend donc que la présentation de la Giulia est reporté de la fin 2011 vers le courant d’année 2012 ( sans date précise ). Et si d’ici là, la couleur des tissus ou le dessin des jantes alu ne plait pas à Sergio, on ajoutera encore 6 mois… Il parait que cette Giulia doit marier l’ADN qui plait aux européens et les nouveaux gènes qui séduiront les américains, surprenant car il me semblait que ce qui plaisait aux américains c’était le coté italien et européen des autos milanaises mais ça a du changer depuis l’arrivée de Marchionne ! Voilà donc la belle 159 partie pour un semestre de vie supplémentaire, hélas sans le soutien de la marque ( sauf des grosses remises comme en France actuellement  avec 7000€ de bonus « reprise ou entre 18 et 20% de remise » ). Retard réel et volonté du boss ou autre affaire cachée ? On peut envisager les deux sereinement car toutes les hypothèses sont crédibles même si j’opterais pour celles des analystes financiers ( F.T, WSJ, Bloomberg, etc… ) qui parlent de besoins de trésorerie pour monter à 51% du capital de Chrysler avant la fin d’année puisqu’il faudra que Fiat trouvent les 16% qui lui permettront de passer de 35% à 51% du capital du constructeur US. 10% étant récupérés via une aide sur les autos peu énergivores dont la consommation est inférieure à 6.0 L/100 km fabriquées aux USA ( 5% ) et l’autre via une montée au capital qui pourrait se faire sur des fonds propres à Fiat ( 5% ) ce qui permettrait à Fiat d’atteindre très vite les 35% du capital de Chrysler LLC.

 

Enfin la dernière information concerne la possible délocalisation de la production des Alfa Romeo dans l’Ontario. Effectivement le puissant état canadien fait du charme à Sergio Marchionne pour qu’il localise la grande majorité de la production Alfa Romeo au Canada où le groupe Chrysler a déjà un très important centre de production…

A suivre et encore à débattre avec passion.

En début d’article, l’usine de Pomigliano d’Arco au ( bon ) temps de l’Alfasud et ci dessous le CentroTecnico Alfa Romeo à Arèse quasi à l’abandon !

 

Via AutomotiveNews, Autoblog, Bloomberg.