Juste quelques lignes pour vous confirmer l’affaire dont nous parlions il y a quelques jours. Le groupe automobile français Renault a confirmé hier lors d’un Comité Central d’Entreprise la fin du partenariat avec les anglais de Caterham. 

alpine logo

Officiellement le projet Alpine se poursuit mais on se doute que sans Carlos Tavares qui portait le projet de relance de la firme dieppoise, le futur d’Alpine est fragilisé surtout qu’il ne semble pas être une priorité pour Carlos Ghosn. Le développement de ce coupé fabriqué se poursuit entre les seules mains des salariés de la Société des Automobiles Alpine et son lancement en 2016 est toujours d’actualité… mais dans quelles conditions ?

Dieppe se pose bien sur des questions sur son avenir mais la direction a tenté de rassurer les employés en faisant savoir qu’il devrait y avoir la fabrication du coupé dès 2016, que les Clio RS de toutes sortes seront produites sur le site jusqu’en 2018 et qu’il est fort probable que l’usine fabrique la prochaine voiture développée et produite dans le cadre de l’accord avec le groupe Bolloré… Des VE urbains chez Alpine, c’est un peu comme si Porsche fabriquait des voitures électriques… ah ben non ça c’est déjà annoncé ! 😀

On en sait pas beaucoup plus ce jour au sujet des raisons qui ont mené à la fin de ce partenariat qui a fait long feu (moins de 18 mois) et beaucoup de bruit pour pas grand chose. On évoque ici et là des problèmes d’argent, de gouvernance et d’effectif mais tout cela reste à l’état de supposition puisque Renault n’a pas communiqué sur le sujet.

Que les amateurs de Renault « singulières » se rassurent, dans quelques mois, au moment du Mondial de l’Automobile de Paris, ils auront le bonheur de découvrir deux autos badgées Initiale Paris (Clio et Espace)…

Via AP, Renault.