17.590 voitures… C’est le nombre de voiture que va devoir rappeler le constructeur britannique dans les prochaines semaines. Peu au regard de certains rappels de grands constructeurs mais vraiment très important à l’échelle d’un constructeur comme Aston Martin.

Aston-Martin-La-Gamme-au-rappel

C’est un peu comme si Toyota rappelait environ 40 millions de voitures produites sur la même période ! Effectivement le constructeur anglais va devoir faire passer par les ateliers 75% des voitures fabriquées depuis 2007 pour un problème de contrefaçon de plastique d’une pièce du mécanisme de la pédale d’accélérateur. Toutes les Aston, sauf les Vanquish et Cygnet, sont concernées par ce problème.

Cette affaire révélée par la NHTSA nous apprend d’abord qu’il y a des composants chinois dans les très britanniques Aston Martin et que ces pièces sont faites avec du plastique « frelaté ». C’est la société chinoise Shenzhen Kexiang Mould Tool qui a en charge la production d’une partie du système de pédale d’accélérateur qui est à l’origine de ce rappel. Selon l’enquête américaine cela concerne un élément du mécanisme d’accélérateur qui est fabriqué à partir d’un plastique livré par la société taïwanaise Synthetic Plastic Raw Material. Celui ci serait donc une contrefaçon d’un autre plastique…

Entre sécurité et affaire économique, ce rappel risque d’empoisonner un peu la vie et le budget d’Aston Martin et oblige le constructeur à intervenir au moins pour son image car, jusqu’à présent, aucune casse de pièce ou aucun accident ne sont à déplorer. Reste que la NHTSA met en avant le risque de casse sur les voitures à conduite à gauche fabriquées depuis novembre 2007 ainsi que celles avec volant à droite produites depuis le mois de mai 2012.

Via NHTSA, LaTribune, Caradisiac.