Pour fêter dignement le centenaire de la respectable maison Zagato, Aston Martin a vu les choses en grand avec non seulement une reconstruction de leur premier modèle créé en collaboration (la DB4 GT Zagato, relire notre article ici), mais aussi un modèle inédit : la DBS GT Zagato. Originalité : les deux modèles sont vendues en “pack”, indissociables.

Comme à son habitude, la carrozerria Zagato est partie d’un châssis existant dans la gamme pour dessiner son nouveau modèle. C’est ici la récente DBS Superleggera qui servira de voiture donneuse. On retrouve la silhouette de gros coupé GT : capot interminable, poupe courte et ramassée, ailes arrières renflées. Mais Zagato a apposé sa patte sur une calandre démesurée garnie de 108 volets rotatifs en carbone, et bien sûr en dotant le coupé d’un toit en carbone à double bossage, sans lunette vitrée.

Les flancs sont très échancrés et reçoivent un imposant extracteur au bord en coloris contrasté. Si la poupe innove un peu, l’arrière est un peu décevant : les feux semblent tour droit repris d’une V12 Zagato ayant déjà une dizaine d’année. Le dessin de Zagato, d’habitude si réussi, semble un peu tourner en rond, sans vraiment innover

Les petits détails ne sont pas oubliés : outre le coloris exclusif Supernova Red, les logos de la marque sont en or massif. Un peu too much, mais l’habitable n’est pas en reste. Le cuir Spicy Red passe encore, mais les nombreuses pièces dorées en impression 3D ne sont pas forcément du meilleur goût. Heureusement, le département Q d’Aston permettra à chacun des 19 heureux propriétaires de personnaliser l’habitacle.

Sous le capot, on retrouve le V12 biturbo de 5,2 litres de la DBS Superleggera, poussé ici dans une version à 760 ch.

Comme indiqué en préambule, la DBS GT Zagato ne peut être acquise seule. Elle est vendue en lot avec une DB4 GT Continuation, pour constituer la DBZ Centenary Collection. Plutôt original comme type de commercialisation, ce qui pose d’ailleurs un certain nombre de questions. Les acheteurs sont-ils vraiment intéressés par le lot ou par un seul des véhicules ? Les configurations doivent-elles être homogènes ? Et en cas de revente, faudra-t’il revendre également le lot ?

Toujours est-il que le pack est vendu pour la modique somme de 6 M£ HT. 19 exemplaires seulement, très probablement déjà tous réservés à l’heure qu’il est.

Crédits photos : Aston Martin