Après avoir été confirmée le mois dernier par le constructeur de Gaydon, et aperçue quelques semaines auparavant bardée de camouflage, la future limousine Lagonda se dévoile davantage : elle a été surprise cette semaine, à Oman, sans aucun adhésif pour cacher ses lignes, symboles d’une renaissance attendue.

Lagonda

Depuis plusieurs années déjà, la résurrection de Lagonda animent les conversations. Pendant longtemps, le sujet revenait sans que l’on puisse définir s’il s’agissait d’une véritable information ou de l’ultime retour d’un serpent de mer vieux de plusieurs mois.
D’abord pressentie sous la forme d’un SUV, la renaissance de la firme britannique passera finalement par une limousine : Aston Martin l’a confirmé la semaine dernière. Une nouvelle qui a cependant fait l’effet d’un pétard mouillé dans la sphère automobile puisque depuis quelques semaines, un prototype annoncé comme étant la future Lagonda avait été débusqué par les chasseurs de scoops.

Lagonda2

Pour rappel, Lagonda était une marque (anglaise) fondée par Wilbur Gunn en 1906, qui fusionnera avec Aston Martin en 1947 suite à son rachat par David Brown. Il est d’ailleurs difficile aujourd’hui de parler à proprement de « marque » car les très rares modèles estampillés Lagonda étaient avant tout des Aston Martin. On pense notamment à la limousine Aston Martin Lagonda, produite à 645 exemplaires entre 1978 et 1989, au design si particulier (signé William Towns).
La nouvelle Lagonda, donc, s’inscrira dans la droite ligne de son aïeule : il s’agira également d’une limousine grand luxe.
Sur ces photos, prises à Oman, on peut constater que si la calandre s’inspire beaucoup des autres productions de Gaydon (DB9, Vanquish…), les lignes générales de la voiture sont cependant taillées à la serpe. Le vitrage latéral, et la chute du montant C, renvoient au modèle des années 70-80.

La conception de ce nouveau modèle sera confiée au département « Q by Aston Martin », qui aura en charge la production et la personnalisation de cette nouvelle auto qui, comme sa devancière, devrait être produite à un nombre d’exemplaires limité, voire très limité puisqu’il se pourrait que cette future Lagonda ne soit destinée qu’à la clientèle du Moyen-Orient.

Lagonda3
L’Aston Martin Lagonda (ici, la Lagonda Série 2, commercialisée en 1978).

Cela devrait nous être confirmé (ou infirmé) dans quelques semaines, le fait qu’un futur modèle se ballade sans camouflages étant généralement annonciateur d’une présentation officielle proche.
Basée sur la plate-forme de l’Aston Martin Rapide, la nouvelle Lagonda devrait en reprendre le moteur V12 5.9L dans sa livrée la plus puissante (620 ch, disponible sur la Rapide S). Tempus narrabo.

Source : Autocar.co.uk