Alors que l’on a pu avoir ponctuellement quelques craintes ici et là au sujet des résultats du groupe Volkswagen, il n’en sera finalement rien puisque Martin Winterkorn, le grand patron du groupe automobile allemand a clairement laissé entendre que son entreprise devrait dépasser pour cette année 2014 les 10 millions d’exemplaires produits dans le monde. Il en est de même pour Audi, qui malgré quelques toutes petites faiblesses, progresse sur les marchés.

Audi - la gamme va grossir

Bernd Martens de dire : « À la fin de cette année, nous aurons vendu en un an quatre fois plus de voitures qu’il y a 25 ans (1989) ».  Et ce n’est pas fini puisque la marque aux anneaux va accroitre dans les prochaines années ses capacités de production notamment au Brésil dès l’an prochain et au Mexique en 2016.
En 2014, Audi aura, pour la première fois de son histoire produit plus de voitures à l’étranger qu’en Allemagne et ce n’est pas près de s’arrêter puisque la marque bavaroise va accroitre les coopérations avec les sous traitants locaux afin de s’affranchir de certaines barrières douanières et fiscales mais aussi dans le but de dynamiser et d’augmenter son offre sur les marchés.

Audi compte aussi sur ses « chasseurs de tendance ». Ils officient un peu partout sur les principaux marchés de la firme et sont à l’affût des dernières modes, des envies de la clientèle, des évolutions souhaitées par les audistes mais aussi les autres conducteurs. L’entreprise profite aussi de ces chasseurs pour aller à la découverte puis à la rencontre de start-up innovantes dans tous les domaines qui peuvent intéresser un constructeur automobile.
B.Martens d’ajouter :« Nous ouvrons nos portes à de nouvelles idées. Des idées qui, souvent, se trouvent encore « endormies » chez des fournisseurs mais qui finiront demain ou après demain comme des innovations dans nos nouveaux modèles Audi. »
Audi explique que depuis la seconde moitié des années 70 la part de la valeur ajoutée qui provient des sous traitants dans une auto ne cesse de croître. La marque dit aussi vouloir vendre plus, être meilleure face à la concurrence grâce à la mise en place depuis quelques temps d’équipes interdisciplinaires avec Porsche et Volkswagen qui officient aussi bien pour la technologie que pour la fabrication, l’équipement ou les stratégies industrielles ou commerciales. (NDLA : surement pour éviter que les marques ne se « marchent les unes sur les autres » sur le marché)
Le constructeur veut impliquer tous les maillons de la chaîne de production dans le développement des produits et dans leur multiplication afin de répondre au plus grand nombre d’attentes possibles.
Audi veut donc aller plus loin, plus fort, plus haut et avec plus de véhicules dans sa gamme. On apprend ainsi que d’ici à 2018, le constructeur d’Ingolstadt va voir sa gamme passer de cinquante modèles ou versions à une bonne soixantaine afin d’être encore plus présent sur les marchés du monde.

Toujours est il que chez Audi, comme pour toutes les marques du groupe Volkswagen on semble avoir une belle énergie et un enthousiasme bien réel que l’on cherche à communiquer à tous les maillons de l’appareil de production mais aussi de distribution.
On n’a donc pas fini de parler d’Audi, la marque qui en veut plus, dans les prochaines années.

Via Audi, Automobilwoche.