Le Groupe Fiat-Chrysler présente au MotorVillage sa gamme d’Hiver… ainsi qu’une belle Alfa Romeo 4C ! Suivez le guide durant la visite du « Chalet » Fiat !

Alors que le froid n’a pas fini de s’installer pour un temps dans notre pays, le Motor Village célèbre ces fraiches températures en exhibant ses différents produits aptes à surmonter l’hiver. Et toutes les tailles sont concernées puisque cela va de la citadine au gros 4×4, c’est-à-dire de la Panda 4×4 jusqu’au Grand Cherokee de Jeep.

Au Chalet Fiat, on trouve… des Fiat !

On retrouve au rez-de-chaussée deux Fiat Panda 4×4, dont une inédite version Antartica, qui célèbre les 30 ans de la petite puce tout-terrains au moyen d’un bi-ton blanc – carrosserie/noir – toit (qui ne se voit pas à cause de la neige artificielle) et rétroviseurs oranges. Le modèle présenté dispose du bicylindres TwinAir Turbo et vous coûtera 17 090 € si vous succombez à cette définition de cet étrange animal des neiges ! Une autre Panda 4×4 est proposée au public, qui peut monter dedans : celle-ci est diesel (1,3 l Multi Jet, 75 chevaux). Si les Panda 4×4 sont rares en villes, leur usage est bien plus intensif en régions montagneuses, où sa petite taille et le peu de concurrence sur son segment font son succès. De quoi expliquer que 400 000 exemplaires en aient été produits en 30 hivers !

Le Motor Village propose une autre Fiat en ses murs, la gamme 500, notamment la version 500L Trekking, adaptée à la neige via un système appelé « Traction + » lui permettant d’accrocher un peu en cas de perte d’adhérence. On retrouve des dispositifs similaires chez la concurrence (Grip Control PSA, Extended Grip Renault etc.). En revanche, une 500 qu’on n’enverrait pas sur un revêtement glissant, c’est l’Abarth 595, notamment dans cette version « 50ème anniversaire », limitée à 299 exemplaires. Elle célèbre la sortie, en septembre 1963, de la première Abarth 595, que le sorcier Carlo Abarth venait de contaminer du dard de son scorpion fétiche. Au programme de la version moderne, un 1,4 l T-Jet de 180 chevaux, et un intérieur mêlant les teintes rouge et blanc.

Au Chalet Fiat, on trouve aussi des voitures « FCA »…

… ou Fiat-Chrysler Automobiles, puisque c’est le nouveau nom, qui sonne français quand l’époque aime les anglicismes, du nouveau groupe italo américain.

Pour faire hommage à cette absorption, on trouve le poids-lourd de Jeep, le Grand Cherokee. Chez lui, la transmission intégrale est de rigueur avec 5 réglages de conduite selon les conditions d’adhérence. Commercialisé au-delà des 55 000 €, l’équipement est pléthorique (anti-collision, surveillance des angles morts…), de quoi prendre la route avec un peu de hauteur grâce à sa belle garde-au-sol.

Mais FCA, ce n’est pas que du sang américain. C’est aussi du sang mêlé, à l’image de celui de Lancia, maladroitement marié voilà trois ans à la gamme Chrysler sur le Vieux Continent. La greffe ayant subi un rejet franc et massif, la survie du blason centenaire au style baroque est en question… Le MotorVillage montre l’Ypsilon au premier sous-sol, dans un environnement agrémenté -toujours- de neige artificielle. Le blanc nacré de l’exemplaire sied parfaitement aux spots lumineux, mais elle paraît légèrement « hors-sujet » dans cette exposition enneigée alors même qu’elle ne dispose que de deux roues motrices. Il est loin le temps où les Lancia Integrale étaient imbattables en rallyes…

Et chez Alfa Romeo ?

Le blason milanais continue de souffler le chaud et le froid au gré des plans Marchionne, reste que la 4C a vu le jour l’an passé et qu’elle vient d’être titrée « plus belle voiture de l’année », ce qui est à la fois mérité pour sa ligne et salutaire pour son difficile regard ! Cette année, on la verra en tant que voiture de sécurité du championnat de superbike. Un rôle où ses performances (0 à 100 en 4,5 secondes, 258 km/h en pointe, 895 kg seulement…) seront utiles pour sécuriser les théâtres des différents rebondissements sur les circuits !

Toutes ces voitures sont à retrouver au Rond-Point des Champs-Élysées, Paris VIIIème.

Crédit photographique : François Mortier pour BlogAutomobile.fr