Insomnies, maux de têtes, migraines risquent d’être encore au programme des nuits du grand argentier de Formule 1 car les ennuis autour de l’affaire Gribkowsky ne sont, semble t-il, pas finis si l’on en croit les derniers développements de l’affaire. 

Oncle Bernie n'en a pas fini avec ses petites contrariétés.2

Ainsi avant d’accepter de régler son procès pour corruption à l’amiable en payant une compensation de 100 millions de dollars (75 millions d’euros) au Land de Bavière, Ecclestone aurait offert 25 millions d’euros à la banque allemande BayernLB qui avait jusqu’à vendredi dernier pour étudier et accepter ou non l’offre de Bernie Ecclestone. La banque allemande a rejeté l’offre et fait une contre proposition puisque BayernLB est revenue à la charge en demandant quelques 400 millions de dollars (300 millions d’euros) en guise de dommages et intérêts pour le préjudice subit lors de la vente des droits de la F1 qu’elle détenait. 

On a aussi appris que lors de la transaction initiale, Bernie Ecclestone aurait touché quelques 41 millions de dollars (~31 millions d’euros) d’honoraires pour des frais de dossiers, conseils variés et services de consultant.

Un porte parole de la banque a bien confirmé ce lundi tous ces faits ainsi que le rejet l’offre faite par les avocats du riche sujet de sa majesté. S’il s’est débarassé de la première partie de l’affaire en achetant son non lieu, Oncle Bernie pourrait avoir du souci à se faire notamment si un accord entre les deux parties n’est pas trouvé dans les prochaines semaines. Du coté de la banque bavaroise, on semble décidé à aller au bout de cette affaire même si cette fois elle doit se finir devant un tribunal allemand !

Sale été pour le milliardaire, heureusement qu’il y a bientôt le GP de Sotchi, que le contrat pour le GP de Bakou est signé et qu’il n’y a plus de graviers dans la Parabolique du circuit de Monza !

Oncle Bernie n'en a pas fini avec ses petites contrariétés.1

Via DPA, SDZ.